Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2000 → Diagnostic des modes d’utilisation des ressources naturelles par les usagers de la forêt classée de Yamba Berte (Tchad), dans une perspective de gestion concertée de ces ressources

CNEARC ESAT (Montpellier) 2000

Diagnostic des modes d’utilisation des ressources naturelles par les usagers de la forêt classée de Yamba Berte (Tchad), dans une perspective de gestion concertée de ces ressources

Chaintreuil I. ; Conteau C.

Titre : Diagnostic des modes d’utilisation des ressources naturelles par les usagers de la forêt classée de Yamba Berte (Tchad), dans une perspective de gestion concertée de ces ressources

Auteur : Chaintreuil I. ; Conteau C.

Etablissement de soutenance : CNEARC ESAT (Montpellier)

Diplôme : Diplôme d’Agronomie Tropicale 2000

Résumé
La forêt classée de Yamba-Berté (sud-ouest du Tchad) est menacée par les défrichements anarchiques et la surexploitation de ses ressources par les populations riveraines. La gravité de la situation a poussé les autorités locales à demander l’intervention du Projet de Conservation et de Gestion des Ressources Naturelles (PCGRN). Ce mémoire présente un diagnostic des modes d’utilisation des ressources de la forêt. Les résultats ont été obtenus essentiellement par enquêtes sur le terrain, aux échelles régionales, villageoises et familiales. Ils montrent que les ressources utilisées par les populations sont variées, depuis le bois pour la construction ou le feu, jusqu’au gibier et les pâturages. Mais ils révèlent aussi que c’est l’utilisation de la forêt, comme réserve de terres de cultures, qui est la première responsable de la dégradation de la forêt. L’étude du système agraire de la forêt a mis en évidence la grande diversité des situations et montré que plusieurs dynamiques étaient en cours. A l’échelle régionale, on assiste à une progression vers le Sud du front cotonnier, qui s’accompagne d’une colonisation de la forêt. A l’échelle du village, une saturation des terroirs amène les villageois à surexploiter leurs ressources et transformer le milieu en un domaine uniquement agricole. A l’échelle de l’exploitation, la région est marquée par un début de convergence des systèmes de production vers un système agropastoral (capitalisation des agriculteurs et sédentarisation des éleveurs). La majorité de la population reste cependant purement agricole et, de fait, perçoit la forêt classée avant tout comme une réserve en terre fertile. Des pistes de réflexion sur les conditions de la mise en place de règles de gestion collective et des propositions sont présentées. Dans un contexte difficile (fragilité de l’Etat, insécurité, sécheresse), un consensus sur le rôle et l’avenir de la forêt devra en premier lieu être cherché avec tous les usagers de la forêt. Ce consensus ne sera trouvé que si les règles proposées prennent en compte la particularité des modes d’utilisation des ressources et des besoins de chacun.

Sujet : Forêt protégée ; Gestion des ressources ; Ressource naturelle ; Groupe d’intérêt ; Paysannerie ; Structure agricole ; Structure de production ; Enquête ; Participation ; Tchad - Sud-ouest

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 20 juin 2014, mise à jour le 16 décembre 2017