Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2003 → La frange fluviale du Niger au Nord Mali : point de convergence entre l’agriculture et l’élevage : diagnostic agraire réalisé dans la zone de Téherdjé, 6ème région, auprès de communautés sonraï, kel-tamacheq et arabe

CNEARC ESAT (Montpellier) ; ISA (Lille) 2003

La frange fluviale du Niger au Nord Mali : point de convergence entre l’agriculture et l’élevage : diagnostic agraire réalisé dans la zone de Téherdjé, 6ème région, auprès de communautés sonraï, kel-tamacheq et arabe

Baudoux L.

Titre : La frange fluviale du Niger au Nord Mali : point de convergence entre l’agriculture et l’élevage : diagnostic agraire réalisé dans la zone de Téherdjé, 6ème région, auprès de communautés sonraï, kel-tamacheq et arabe

Auteur : Baudoux L.

Etablissement de soutenance : CNEARC ESAT (Montpellier) ; ISA (Lille)

Diplôme : Diplôme d’Ingénieur en Agriculture ISA Lille 2003

Résumé
Le Nord Mali est une région fortement enclavée dans laquelle la production de biens primaires joue un rôle fondamental pour la population. Traditionnellement, l’espace était occupé par des pasteurs nomades, arabes et kel-tamacheqs, qui bénéficiaient du grain produit autour des mares et dans la vallée du Niger par leurs anciens captifs, les haratines et les bellah. Ceux-ci jouissaient d’un vaste espace qu’ils partageaient avec des songhaï, agriculteurs également. La cohérence de ce mode d’exploitation du milieu s’est effondrée suite aux bouleversements politiques et climatiques. Les sécheresses de 1973 et 1984, révélatrices de l’aridité croissante, couplées aux événements politiques et notamment la rébellion des années 1990, ont profondément meurtri la bande sahélosaharienne. Face à l’insécurité croissante, les différentes communautés ont cherché à diversifier leur production, soutenues par de nombreuses ONG. Elles se sont ainsi repliées vers la frange fluviale qui offrait de larges plaines inondables et une ouverture sur l’extérieur, non négligeable pour recevoir des aides. Depuis, et dans le contexte de la décentralisation, les populations sont à la recherche d’un nouvel équilibre. Les relations qu’elles développent entre elles se trouvent perturbées par les nouveaux enjeux fonciers qui se dessinent. Face à cette pression, les risques sont nombreux de voir le milieu se dégrader plus vite que la succession des sécheresses ne le dicte. L’orientation commune des systèmes de production vers l’agropastoralisme perturbe le fonctionnement du système agraire. Les relations entre l’agriculture et l’élevage restent à définir. Dans le but d’intervenir dans la région, l’ONG Vétérinaires Sans Frontières a choisi d’y mener un diagnostic agraire. Celui-ci analyse les différents modes d’exploitation du milieu et leurs relations avec une approche socio-historique. Il vise à connaître les perspectives d’évolution de la zone pour constituer un outil dans le cadre de leur projet intégrant l’objectif de sécurité alimentaire.

Sujet : Système agropastoral ; Structure agricole ; Méthode d’élevage ; Gestion des ressources ; Enquête sur exploitations agricoles ; Mali - Nord ; Fleuve Niger

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 20 juin 2014, mise à jour le 19 décembre 2017