Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2007 → Innovation et action collective dans un système irrigué : une ressource de premier rang pour pallier la rareté de l’eau et de la terre... : Etude du système irrigué de Burka Jalala dans l’Est Hararghe, en Ethiopie

CNEARC ESAT (Montpellier) 2007

Innovation et action collective dans un système irrigué : une ressource de premier rang pour pallier la rareté de l’eau et de la terre... : Etude du système irrigué de Burka Jalala dans l’Est Hararghe, en Ethiopie

Allaverdian C.

Titre : Innovation et action collective dans un système irrigué : une ressource de premier rang pour pallier la rareté de l’eau et de la terre... : Etude du système irrigué de Burka Jalala dans l’Est Hararghe, en Ethiopie

Auteur : Allaverdian C.

Etablissement de soutenance : CNEARC ESAT (Montpellier)

Diplôme : Diplôme d’Ingénieur en Agronomie Tropicale, option GSE. (2007)

Résumé
Dans le cadre du stage de fin d’études ESAT 2, nous avons réalisé un diagnostic Gestion Sociale de l’Eau d’un petit système d’irrigation traditionnelle de 50 Ha dans la région du Hararghe en Ethiopie. Cette région est l’une des plus touchés par les sécheresses et l’insécurité alimentaire de l’Ethiopie. Dans un tel contexte de forte pression démographique et de saturation du milieu, l’irrigation est ici un excellent moyen d’appui à l’intensification de l’agriculture. Le GRET et l’ONG éthiopienne qu’elle appuie soutiennent le projet de modernisation du périmètre irrigué de Burka Jalala. Il a été construit par les villageois il y a plus de 50 ans et depuis, il est géré par la communauté d’irrigants. $Tab$TabDepuis 50 ans, le nombre d’irrigants et la surface du périmètre irrigué n’ont cessé d’augmenter. Les cultures irriguées que les paysans choisissent sont de plus en plus exigeantes en eau avec le développement du khat et enfin la généralisation de la pomme de terre qui constitue la meilleure culture de rente de la région. Avec l’augmentation des besoins en eau d’irrigation et le niveau accru de compétition pour la ressource, d’innombrables innovations institutionnelles et de nouveaux arrangements sociaux s’opèrent au sein de la communauté. De plus, dans leurs stratégies individuelles, les paysans innovent également : nouvelles rotations et associations de culture, pompages d’eau etc. Malgré tout, d’autres stratégies s’orientent vers l’émigration et la recherche de revenus non agricoles via des petits commerces et pour les plus défavorisés la vente de leur force de travail. Toutes ces innovations et nouvelles stratégies mettent en évidence les grandes capacités d’adaptation des paysanentrepreneurs aux contraintes de leur environnement. De cette constatation, une réflexion plus théorique se poursuit sur les facteurs de l’innovation dans le monde rural et les moyens de l’accompagner...

Sujet : Ressource en eau ; Irrigation ; Gestion des eaux ; Méthode d’irrigation ; Groupe d’intérêt ; Communauté rurale ; Participation sociale ; Innovation ; Sécurité alimentaire ; Étude de cas ; Évaluation ; Analyse de système ; Ethiopie - Oromia, hararghe

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 20 juin 2014, mise à jour le 24 décembre 2017