Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2013 → Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) et valorisation des produits de terroir en Algérie : cas de l’huile d’olive de la wilaya de Bejaia

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM-CIHEAM) 2013

Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) et valorisation des produits de terroir en Algérie : cas de l’huile d’olive de la wilaya de Bejaia

Bouhloul A.

Titre : Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) et valorisation des produits de terroir en Algérie : cas de l’huile d’olive de la wilaya de Bejaia

Auteur : Bouhloul A.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes (IAMM-CIHEAM)

Diplôme : Master of Science 2013

Résumé
Parmi les éléments qui composent le patrimoine rural, les ressources agricoles et alimentaires locales, dites « produits de terroir » cristallisent les attentes d’un nombre grandissant d’acteurs. Ces produits de terroir ont contribué à assurer la sécurité alimentaire des populations. Ils sont représentatifs des espaces sur le plan culturel et patrimonial ainsi que des savoir-faire des populations. L’Algérie, comme de nombreux pays du sud et de l’est de la Méditerranée, a pris peu d’initiatives pratiques en matière de produits de qualité. Cependant, la filière oléicole qui dispose d’une place importante en Algérie, fait aujourd’hui l’objet d’une très grande attention. La région de Bejaia est connue pour ses volumes importants de production d’olives en vue de leur transformation en huile. Des organisations professionnelles agricoles (OPA) comme l’association des oléiculteurs et de la CAW de Bejaia sont présentes. L’objet de cette étude est de montrer comment les AOP procèdent pour valoriser l’huile d’olive au niveau de la wilaya de Bejaia. Les résultats nous permettent d’affirmer que les OPA ont bien un rôle important dans le développement de la filière oléicole mais qu’il reste limité en raison des limites financières et humaines. Si l’Etat apporte son soutien financier aux OPA à travers les différents programmes de développement, le cadre institutionnel n’est pas aussi favorable.

Mots-clés : ORGANISATION PROFESSIONNELLE AGRICOLE ; PRODUIT DU TERROIR ; VALORISATION ; HUILE D’OLIVE ; OLEICULTURE ; ALGERIE ; BEJAIA

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 21 juin 2014, mise à jour le 14 novembre 2017