Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2013 → La gestion des structures foncières en Algérie : cas des contrats de concession

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM-CIHEAM) 2013

La gestion des structures foncières en Algérie : cas des contrats de concession

Trache M.M.

Titre : La gestion des structures foncières en Algérie : cas des contrats de concession

Auteur : Trache M.M.

Etablissement de soutenance : Cohabilitation Université Montpellier III, CIHEAM-IAMM. 

Diplôme : Master 2 Recherche. Ingénierie et Gestion des Territoires [IGT]. 2013

Résumé
Depuis l’indépendance de l’Algérie, la question du foncier agricole a toujours été un sujet d’actualité, au centre des politiques agricoles et faisant l’objet de multiples réformes. Dans ce mémoire, nous nous intéresserons aux différents dispositifs mis en place par l’Etat algérien depuis l’indépendance pour trouver une solution à cette question complexe et plus précisément à la récente loi sur les concessions de 40 ans. Celle-ci vise à lever les nombreux obstacles à l’investissement agricole et à favoriser l’endiguement de l’émiettement dont a souffert le foncier algérien ces dernières décennies. Cependant, l’engagement massif d’exploitants sous le régime de la concession risque de conduire à une surexploitation des ressources et pourrait poser de sérieux problèmes quant à leur sauvegarde pour les générations futures. D’où la nécessité de mettre en place des indicateurs agro-environnementaux qui permettront de constater les éventuels impacts liés à mise en oeuvre de cette loi

Mots-clés : GESTION FONCIERE ; POLITIQUE FONCIERE ; DROIT FONCIER ; INDICATEUR ENVIRONNEMENTAL ; IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT ; ALGERIE

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 22 juin 2014, mise à jour le 16 novembre 2017