Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2006 → Diagnostic d’un agroécosystème villageois de montagne en situation marginale (Haut Atlas Oriental, Maroc) : place et perspective de développement de l’arboriculture fruitière dans le village d’Agoudal

ENSA-M (Montpellier) ; CNEARC (Montpellier) 2006

Diagnostic d’un agroécosystème villageois de montagne en situation marginale (Haut Atlas Oriental, Maroc) : place et perspective de développement de l’arboriculture fruitière dans le village d’Agoudal

Dumas Tristan

Titre : Diagnostic d’un agroécosystème villageois de montagne en situation marginale (Haut Atlas Oriental, Maroc) : place et perspective de développement de l’arboriculture fruitière dans le village d’Agoudal

Auteur : Dumas Tristan

Etablissement de soutenance : ENSA-M (Montpellier) ; CNEARC (Montpellier)

Diplôme : Mémoire (Diplôme d’Ingénieur Agronome de l’ENSA Montpellier)/Mémoire (Diplôme d’Agronomie Tropicale) 2006

Résumé
Un diagnostic agraire a été réalisé dans le village d’Agoudal pour comprendre le rôle de l’arboriculture fruitière dans la vallée de l’Assif Melloul, dans le Haut Atlas marocain. L’objectif est d’orienter le développement local en analysant les dynamiques agraires dans lesquelles s’insère le verger villageois. L’étude des pratiques agricoles, aux échelles parcellaire, familiale et villageoise met en avant les logiques et les contraintes qui structurent les activités agropastorales. Basée sur des entretiens avec les agriculteurs, une double analyse interne et externe de l’agrosystème villageois permet d’apprécier l’enjeu d’une intensification agricole dans la zone irriguée. Alors que la surface irriguée par exploitation ne cesse de diminuer et que les troupeaux de petits ruminants transhument moins qu’auparavant, les différentes unités de production familiales cherchent à améliorer la productivité de leurs terres. L’arboriculture est un des moyens pertinents pour mieux valoriser les surfaces agricoles du village et permettre aux petites exploitations de se maintenir sans recourir à l’émigration. Mais le verger villageois dépérit suite à l’extension d’une zone hydromorphe, et peu d’agriculteurs ont les moyens de planter sur de nouvelles parcelles. L’amélioration des conditions de production, dans la zone irriguée et sur les parcours, est l’enjeu principal de l’agriculture locale. Ces efforts doivent se concentrer sur un meilleur encadrement des agriculteurs, tant au niveau technique que social, pour leur permettre de maîtriser pleinement les productions génératrices de revenus.

Sujet : Arbre fruitier ; Système de culture ; Agroécosystème ; Pastoralisme ; Pratique culturale ; Gestion des ressources ; Structure agricole ; Structure de production ; Intensification ; Exploitation agricole familiale ; Diversification ; Participation communautaire ; Enquête sur exploitations agricoles

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 23 juin 2014, mise à jour le 23 décembre 2017