Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2013 → Sous un même toit ? : la formation et la transformation des maisonnées dans le Sud du Maroc : le cas des Ammeln (Tafraout, Anti-Atlas)

École des hautes études en sciences sociales (Paris) 2013

Sous un même toit ? : la formation et la transformation des maisonnées dans le Sud du Maroc : le cas des Ammeln (Tafraout, Anti-Atlas)

Paulin, Étienne

Titre : Sous un même toit ? : la formation et la transformation des maisonnées dans le Sud du Maroc : le cas des Ammeln (Tafraout, Anti-Atlas)

Under the same roof ? : the formation and transformation of households in Southern Morocco the case of the Ammeln (Tafraout, Anti-Atlas)

Auteur : Paulin, Étienne

Université de soutenance : École des hautes études en sciences sociales (Paris) ; Université de Montréal (co tutelle)

Grade : Doctorat : Anthropologie sociale et ethnologie : Paris, EHESS : 2013

Résumé
L’histoire de la famille musulmane est née au début des années 1990 d’un souci commun d’éviter les généralisations hâtives et d’accumuler les faits élémentaires de la vie familiale et résidentielle. Or, le discours scientifique actuel, aussi bien que celui qui l’a précédé, restent fondés sur une même série de postulats qui conduisent à voir dans les modalités de la vie résidentielle et familiale propres aux sociétés de l’Islam la prégnance d’une mentalité collectiviste, la persistance d’une volonté ancrée dans l’esprit des individus de vivre "entre soi" dans la promiscuité d’une maisonnée nombreuse et complexe. Dans l’esprit d’une critique positive, cette thèse s’attache à illustrer la pêrtinence d’une perspective "atomiste" au regard des Ammeln, à savoir un groupe de paysans berbérophones natifs des hautes terres de l’Anti-Atlas, dans le sud du Maroc. Cela se fera à la lumière d’une multitude de sources ethnographiques, démographiques et archivistiques, grâce auxquelles il sera possible de remonter le fil du temps et de suivre les processus de formation et de transformation des maisonnées établies par les habitants du pays des Ammeln depuis l’époque précoloniale jusqu’à nos jours. Ainsi, il apparaitra plus clairement que, dans les sociétés de l’Islam, aussi petites et isolées soient-elles, les noyaux familiaux sont naturellement enclins à vivre "chacun chez soi", et qu’ils n’acceptent de faire autrement qu’en raison d’un ensemble de forces et de contraintes sociales particulières les empêchant d’atteindre l’autonomie résidentielle et de bénéficier de la liberté d’action qui en découle.

Mots Clés : Ethnologie — Maroc — Systèmes de parenté — Anti-Atlas (Maroc) Famille — Anthropologie
— Moeurs et coutumes

Présentation (SUDOC-ABES)

Présentation (PAPYRUS)

Version intégrale (2,0 Mb)

Page publiée le 24 juin 2014, mise à jour le 15 septembre 2017