Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2008 → Meat quality from goats fed in the argan forest (province of Essaouira, Morocco)

Irc Montpellier SupAgro Institut des régions chaudes (2008)

Meat quality from goats fed in the argan forest (province of Essaouira, Morocco)

Andronico Valeria

Titre : Meat quality from goats fed in the argan forest (province of Essaouira, Morocco)

Auteur : Andronico Valeria

Etablissement de soutenance : Irc Montpellier SupAgro Institut des régions chaudes

Diplôme : Master of Science Européen Agris Mundus en Développement Agricole Durable, spécialisation Systèmes Agraires Tropicaux (SAT) 2008

Résumé
Une expérimentation a été menée au Maroc afin de comparer l’effet de l’alimentation sur les caractères qualitatifs de la viande caprine de l’Arganeraie. Dans le cadre de cet essai, cette étude se concentre plus spécifiquement sur quelques paramètres basiques de la qualité de la viande : le pH final, la couleur et sa stabilité. Deux systèmes d’élevage et d’alimentation ont ainsi été comparés : un système extensif basé sur le pâturage et les sous produits d’argan et un système intensif en chèvrerie basé sur le concentré (sans argan). Pour atteindre cet objectif nous avons utilisé un échantillon de seize chevreaux de l’arganeraie (une population locale marocaine), réparti en deux lots de huit animaux chacun : lot argan (A) et lot de contrôle (C). Pendant les soixante jours de la période expérimentale les animaux du lot A ont été conduits quotidiennement à pâturer dans l’arganeraie pour au moins une durée de huit heures, et de retour du pâturage ils recevaient un supplément de tourteau d’argan et pulpe sèche d’argan. Les animaux du lot C restaient à la chèvrerie et étaient alimentés avec du concentré et de la paille. À la fin de l’étude, les chèvres ont été abattues et le poids, ainsi que le rendement de carcasse, ont été mesurés. Le muscle longissimus dorsi a été analysé pour le pH final, la couleur de la viande après un court et un long temps de maturation (2 heures et 24 heures, respectivement), ainsi que pour la stabilité de la couleur au cours d’une période de 8 jours de stockage réfrigéré. Les résultats montrent que l’alimentation n’a eu d’effet ni sur le rendement carcasse, ni sur le pH final. De plus, entre les lots A et C, il n’y a pas eu de différences significatives sur les indicateurs de la couleur (L*,a*,b*,C* et H*) après deux heures de blooming. L’alimentation a eu un léger effet sur la stabilité de a*, avec des valeurs plus basses pour les animaux du lot A par rapport aux animaux du lot C, après huit jours de conservation. L’alimentation n’a eu d’effet ni sur la teinte (H* angle), ni sur la différence de couleur (ΔE), ces deux paramètres étant restés plutôt stables dans la viande des deux lots. Enfin, l’indice de décoloration – (Ra)580 - (Ra)630 –, ainsi que la formation de la métamyoglobine, n’ont pas présenté de différences entre les deux régimes alimentaires. Sur la base de ces résultats préliminaires, nous pouvons dire que l’alimentation à base d’argan ne semble pas avoir d’effet négatif sur les paramètres de qualité de la viande caprine, ce qui encourage de nouvelles études pour identifier de plus près les caractéristiques de ce produit

Sujet : Caprin ; Méthode d’élevage ; Argania ; Alimentation des animaux ; Qualité ; Viande caprine ; Évaluation de l’impact ; Maroc - Essaouira

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 24 juin 2014, mise à jour le 25 décembre 2017