Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2006 → Stratégie de producteurs : entre définition collective et mise en oeuvre individuelle : étude de la production et de la commercialisation des cultures marchandes dans la communauté des Aït Bouguemez, Haut Atlas Central, Maroc

CNEARC ESAT (Montpellier) 2006

Stratégie de producteurs : entre définition collective et mise en oeuvre individuelle : étude de la production et de la commercialisation des cultures marchandes dans la communauté des Aït Bouguemez, Haut Atlas Central, Maroc

Meyer A. ; Willot M. 

Titre : Stratégie de producteurs : entre définition collective et mise en oeuvre individuelle : étude de la production et de la commercialisation des cultures marchandes dans la communauté des Aït Bouguemez, Haut Atlas Central, Maroc

Auteur : Meyer A. ; Willot M. 

Etablissement de soutenance : CNEARC ESAT (Montpellier)

Diplôme : Ingénieur en Agronomie Tropicale, option VALOR (2006)

Résumé
La communauté berbère des Aït Bouguemez a vu au cours de ces 30 dernières années son environnement socio-économique transformé suite à son intégration à l’économie de marché. L’activité agropastorale s’est progressivement ouverte vers les marchés urbains nationaux, participant ainsi à l’amélioration des conditions de vie. Pourtant, cette vallée de haute montagne semblait peu compétitive : mise en valeur agricole difficile, contraintes pour l’écoulement des productions. Dans ce contexte, l’ONG VSF-CICDA intervient dans un " projet de renforcement des agricultures et économies montagnardes des Aït Bouguemez ". L’appui à la valorisation des principales productions marchandes : pomme, pomme de terre et noix est au cœur du projet. Une étude des pratiques de production et de commercialisation et des modes d’insertion au sein des filières marchandes s’est donc révélée nécessaire. Et au-delà, l’approche territoriale nous questionne : quelles sont les ressources territoriales, créées ou révélées par la communauté des Aït Bouguemez, qui ont permis aux exploitations de passer avec succès d’une agriculture de subsistance à une agriculture marchande ? Les producteurs évoluant au sein de réseaux locaux à caractère techniques et commerciaux se sont peu à peu appropriés les compétences nécessaires à leurs nouvelles stratégies. La mobilisation permanente de ces réseaux, leur capacité d’adaptation et d’évolution a permis une réorientation, du maraîchage à l’arboriculture, en évitant ainsi la crise. Des réseaux techniques locaux en lien avec l’extérieur permettent une appropriation rapide de nouvelles cultures, tandis que les réseaux commerciaux permettent à des groupes locaux de contrôler la commercialisation. Les liens de confiance et le fort sentiment communautaire assurent un environnement social propice à l’émergence et à la dynamique de ces réseaux, en permanence ouverts sur l’extérieur.

Sujet : Ressource agricole ; Structure de production ; Commercialisation ; Agriculture commerciale ; Circuit de commercialisation ; Participation communautaire ; Communauté rurale ; Étude de cas ; Maroc - Haut atlas central ; Filière agroalimentaire ; Berbère

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 25 juin 2014, mise à jour le 23 décembre 2017