Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2000 → Diagnostic agro-socio-économique de la petite région Moyen Sebou en vue de : l’élaboration économique du projet d’irrigation Moyen Sebou et Inaouen aval [et de] la fourniture d’outils méthodologiques aux agents chargés du suivi accompagnement du projet Moy

CNEARC ESAT (Montpellier) 2000

Diagnostic agro-socio-économique de la petite région Moyen Sebou en vue de : l’élaboration économique du projet d’irrigation Moyen Sebou et Inaouen aval [et de] la fourniture d’outils méthodologiques aux agents chargés du suivi accompagnement du projet Moy

Maury S.

Titre : Diagnostic agro-socio-économique de la petite région Moyen Sebou en vue de : l’élaboration économique du projet d’irrigation Moyen Sebou et Inaouen aval [et de] la fourniture d’outils méthodologiques aux agents chargés du suivi accompagnement du projet Moy

Auteur : Maury S.

Etablissement de soutenance : CNEARC ESAT (Montpellier)

Diplôme : Master of Science Développement Agricole Tropical (Thèse M. Sc.) option AGIR/Mémoire (Diplôme d’Ingénieur en Agronomie Tropicale) 2000

Résumé
Les exploitations agricoles des vallées du Moyen Sebou et d’Inaouen aval présentent une très grande diversité. Le projet Moyen Sebou et Inaouen aval, qui est le cadre institutionnel de cette étude, poursuit deux objectifs : · aménager les terrasses formées par les méandres des oueds afin de donner accès à l’eau à l’ensemble des agriculteurs qui s’y trouvent ; · réaliser le transfert de la maintenance et de la gestion des ouvrages hydrauliques aux usagers. La méconnaissance des exploitations et de leur diversité d’une part, la difficulté à déterminer la nature et les modalités de la participation paysanne à la conception de leurs aménagements et à la constitution de leurs associations d’irrigants d’autre part, ont entraîné des dysfonctionnements tels que : · la décapitalisation de certaines exploitations dont les parcelles situées en plaine ont été mobilisées tout le temps (4 à 5 ans) des travaux d’aménagement ; · le non paiement des redevances par les utilisateurs, qui met en péril la pérennité des ouvrages. Un programme combinant des activités de formation et de suivi - pour l’acquisition par les agents des compétences nécessaires à la mise en place et à l’accompagnement de projets d’irrigation - devrait permettre d’éviter (lors de la conception et de la réalisation de la 2e tranche du projet) les problèmes observés dans le secteur déjà mis en eau. Ces compétences relèvent de l’analyse des systèmes de production et de la "facilitation" des négociations entre les promoteurs du projet et les agriculteurs et entre les agriculteurs eux-mêmes. L’objectif d’un tel programme serait à la fois d’acquérir les compétences mais aussi de former une équipe capable de constituer une cellule d’accompagnement et de formation pérenne pour le suivi de projets d’irrigation.

Sujet : Périmètre irrigué ; Gestion des eaux ; Structure de production ; Classification ; Enquête sur exploitations agricoles ; Paysannerie ; Méthode ; Participation ;

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 25 juin 2014, mise à jour le 16 décembre 2017