Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2012 → Etude des impacts potentiels des propositions de la recherche en technologie alimentaire sur la filière bissap (Hibiscus sabdariffa L.) sénégalaise

Irc Montpellier SupAgro Institut des régions chaudes - ISAM (Montpellier) 2012

Etude des impacts potentiels des propositions de la recherche en technologie alimentaire sur la filière bissap (Hibiscus sabdariffa L.) sénégalaise

Jean Yoan

Titre : Etude des impacts potentiels des propositions de la recherche en technologie alimentaire sur la filière bissap (Hibiscus sabdariffa L.) sénégalaise

Auteur : Jean Yoan

Etablissement de soutenance : Irc Montpellier SupAgro Institut des régions chaudes - ISAM (Montpellier)

Diplôme : Ingénieur de Spécialisation ISAM (Innovations dans les Systèmes Agro-alimentaires du Monde) de l’Irc - Montpellier SupAgro (2012)

Résumé
Dans la première partie de l’étude, une analyse rétrospective et approfondie de la filière bissap (Hibiscus sabdariffa L.) a montré que globalement la culture du bissap était extensive et assurée par des exploitations familiales et que la transformation était conduite artisanalement. Des tentatives d’industrialisation ont en majorité échoué à cause : en amont, de difficultés dans l’approvisionnement en matière première et en aval le manque d’adhésion des consommateurs. Aujourd’hui le potentiel de développement de la filière est largement reconnu et conditionné à des innovations organisationnelles et techniques. Dans le cadre du projet européen AFTER (African Food Tradition rEvisited by Research) des recherches en technologie alimentaire sont menées pour promouvoir de nouvelles techniques de transformation. La seconde partie du travail s’est attachée à étudier leurs possibles impacts sur la filière sénégalaise. Une technique de séchage innovante des calices frais, voire de broyage, (1) permettrait la mise à disposition des exportateurs et des transformateurs d’une matière première (calice séché) adéquate, (2) contribuerait à la refonte du système technique de transformation post-récolte (externalisation, regroupement de producteur). En aval l’industrialisation du procédé de fabrication de la boisson de bissap ou l’introduction d’une technique de concentration de l’extrait de bissap (1) proposerait un nouveau produit pour l’exportation, (2) impulserait la création de produit finis innovant au Sénégal (3) et impliquerait une modification en profondeur du fonctionnement de la filière. Ce dernier se traduirait par l’exclusion de nombreuses artisanes et donc la concentration des acteurs de la transformation. Leurs exigences en termes d’approvisionnement, devraient les rapprocher des producteurs. Cette intégration de l’aval vers l’amont en court-circuitant le circuit de commercialisation traditionnel, fait de nombreux intermédiaires, pourrait prendre plusieurs formes : (1) implication des transformateurs dans le processus de production (achat de terres agricoles), (2) établissement de contrats de production, entre transformateurs et groupement de producteur, facilité par la construction d’un cadre de concertation (interprofession, table-filière…).

Sujet : Hibiscus sabdariffa ; Structure agricole ; Technologie après récolte ; Adoption de l’innovation ; Évaluation de l’impact ; Enquête sur exploitations agricoles ; Sénégal

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 26 juin 2014, mise à jour le 28 décembre 2017