Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Nutritional and functional properties of popped little millet (« Panicum sumatrense »)

McGill University (2013)

Nutritional and functional properties of popped little millet (« Panicum sumatrense »)

Kapoor, Priyanka

Titre : Nutritional and functional properties of popped little millet (« Panicum sumatrense »)

Auteur : Kapoor, Priyanka

Université de soutenance : McGill University

Grade : Master of Science (2013)

Résumé
L’industrie alimentaire vise le développement d’aliments et d’ingrédients fonctionnels. De nombreux grains anciens sont utilisés comme source d’éléments nutritifs fonctionnels. Le millet est une petite graminée qui possède une excellente valeur nutritive, sans gluten et facilement digestible. Cependant cette céréale est peu consommée. Cela s’explique en partie par la non-disponibilité de produits prêts à manger issus du millet. La transformation du millet afin de l’incorporer dans une variété d’aliments peut améliorer sa valeur nutritive, sa disponibilité et sa valeur économique. Les traitements thermiques peuvent améliorer la biodisponibilité de certaines vitamines et minéraux et peuvent aider également a diminué l’activité de l’eau en prévention de la multiplication des microorganismes. Les aliments transformés par procédés thermiques ont souvent de meilleures propriétés organoleptiques. Un intéressant procédé de transformation thermique est l’expansion à sec qui entraîne l’éclatement du grain. L’expansion thermique à sec améliore la digestibilité des hydrates de carbone et des protéines en inactivant les enzymes et les inhibiteurs d’enzymes. L’expansion thermique peut aussi améliorer la couleur, l’apparence, l’arôme et le goût des céréales soufflées. Dans la présente étude, la qualité de petit mil (Panicum sumatrense) a été étudiée afin de déterminer les effets du traitement thermique sur la composition nutritionnelle et les propriétés fonctionnelles du millet soufflé. La qualité du millet soufflé a été optimisée en tenant compte du traitement thermique, soit la température des particules solides et la teneur en eau des grains, qui affectent tous deux le rendement. La protéine brute, la matière grasse brute, et la fraction totale de cendres n’ont pas été affectés par le traitement. L’expansion thermique a cependant augmenté l’amidon non-résistant du petit mil. La disponibilité des composants phénoliques a augmenté de 225 mg GAE/100g (base sèche) des échantillons témoins à 661.462 mg GAE /100g (base sèche) pour les grains soufflés. La farine de millet soufflé avait une capacité d’absorption d’huile plus élevée autant à la température de la pièce qu’à 140°C, avec également un pouvoir de gonflement et une solubilité plus élevés. La viscosité à basse température de la pâte de farine de millet témoin était de 5.359 ×10 -3 Pa s par rapport à une valeur variant de 1.5 à 7.5 Pa s pour la farine de millet soufflé. La viscosité à haute température de la pâte de farine de millet témoin était de 0.1908 Pa s par rapport à une valeur variant de 1.9 à 7.5 Pa s pour la farine de millet soufflé. Ainsi, de par les résultats obtenus, la farine de millet soufflé permet la formation d’une pâte de viscosité uniforme qui serait stable face à un procédé thermique, lui assurant une meilleure conservation. Les meilleures conditions pour l’expansion thermique du petit mil sont établies à une teneur en eau des grains de 16%, et une température des particules chauffantes de 260°C. La recherche a confirmé que la farine de millet soufflé est supérieure à la farine témoin (millet non-soufflé) avec une amélioration de la disponibilité des éléments nutritifs et de meilleures propriétés fonctionnelles.

Mots Clés : TRADITIONAL CROPS POPPING QUALITY THERMALLY PROCESSED FOODS FOOD SECURITY NUTRITIONAL QUALITY MILLET

Présentation

Texte intégral

Page publiée le 26 juin 2014, mise à jour le 1er février 2018