Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2000 → Hydrologie d’une zone endoréique sahélienne : dynamique des vidanges des mares temporaires et alimentation de la nappe phréatique (région de Niamey-Niger)

USTL (Montpellier) 2000

Hydrologie d’une zone endoréique sahélienne : dynamique des vidanges des mares temporaires et alimentation de la nappe phréatique (région de Niamey-Niger)

Fourcade Jean-Noël

Titre : Hydrologie d’une zone endoréique sahélienne : dynamique des vidanges des mares temporaires et alimentation de la nappe phréatique (région de Niamey-Niger)

Auteur : Fourcade Jean-Noël

Université de soutenance : USTL : Montpellier

Grade : DEA : Sci. de l’Eau dans l’Environ. Continental (2000)

Résumé
L’extrême sensibilité des milieux semi-arides en fait des zones privilégiées pour l’étude des mécanismes da la variabilité hydrologique. Nos recherches s’appuient sur les nombreuses mesures collectées dans le sud-ouest nigérien, au cours de plusieurs programmes de recherche réalisés antérieurement. Nous nous intéressons ici aux transferts d’eau à la surface du sol, son accumulation dans les dépressions topographiques et sa redistribution dans la nappe phréatique. Nous étudierons en effet les processus de vidange de plusieurs mares endoréiques temporaires dont les situations géomorphologiques sont différentes. L’analyse de l’ensemble des décrues fait apparaître, pour chaque mare étudiée, une dynamique de vidange à deux vitesses : un régime rapide (jusqu’à 160 cm/j selon la catégorie de mare) lorsque le niveau de l’eau est haut dans la mare ; et en régime lent (entre 1 et 5 cm/j) quand a hauteur d’eau est faible. Cette différence entre les deux régimes d’infiltration s’explique par un envasement des parois au fond de chaque mare. La limite entre la zone colmatée et la zone non-colmatée et la zone colmatée progresse au cours d’une même saison des pluies avec la succession des crues. L’étude des variations de la limite du colmatage est importante, puisque il semblerait que se sont les volumes d’eau infiltrés à partir de la zone non-colmatée (régime d’infiltration rapide) qui jouent un rôle majeur dans l’alimentation de l’aquifère sous-jacent

Mots Clés : HYDRODYNAMIQUE ; ENDOREISME ; INFILTRATION ; NAPPE PHREATIQUE ; TOPOGRAPHIE ; MARE ; PIEZOMETRIE ; EVAPORATION ; PERMEABILITE ; BASSINVERSANT ; ETUDE REGIONALE ; ZONE SAHELIENNE ; NIGER ; NIAMEY REGION

Présentation (IRD)

Texte intégral

Page publiée le 28 juin 2014, mise à jour le 16 décembre 2017