Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Mali → Dynamique de la végétation post-culturale en zone soudanienne au Mali

Institut Supérieur de Formation et de Recherche Appliquée (ISFRA) Bamako (1995)

Dynamique de la végétation post-culturale en zone soudanienne au Mali

Yossi Harouna

Titre : Dynamique de la végétation post-culturale en zone soudanienne au Mali

Auteur : Yossi Harouna.

Université de soutenance : Institut Supérieur de Formation et de Recherche Appliquée (ISFRA) Bamako

Grade : Doctorat (1995)

Résumé
L’objectif principal de ce travail est d’étudier les processus de reconstitution de la végétation, notamment ligneuse, suite à l’abandon de la culture en zone soudanienne du Mali. Il a été mené dans le terroir de Missira situé dans la zone de transition de la Réserve de Biosphère de la Boucle du Baoulé. Les processus de reconstitution de la végétation ont été abordés, en mode synchrone, sur la base de relevés phyto-écologiques et dendrométriques effectués dans la végétation des champs et jachères d’âges échelonnés de 1 à plus de 20 ans, et expérimentalement sur le stock de graines viables du sol. Elle a été réalisée sur les principales unités de milieux faisant l’objet d’utilisation agricole dans le terroir de Missira : les plaines sur matériaux limono-sableux et les plaines sur matériaux limoneux fins. La strate herbacée est dominée, sur toutes les unités de milieux, durant les premières années de jachère, par les adventices des cultures qui sont remplacées progressivement par les espèces savanicoles notamment les graminées. Deux types de reconstitution de la végétation ligneuse ont été identifiés : la reconstitution après défrichement sans dessouchage se fait assez rapidement principalement par rejets de souche, la régénération par graine ne commence à prendre de l’importance que vers 11-20 ans ; la reconstitution après défrichement avec dessouchage est très lente, dépend de l’intensité du dessouchage et conduit souvent à la constitution d’une croûte de battance sur les sols limoneux. La succession végétale sur le terroir de Missira ne peut pas être rattachée à un modèle unique précis. L’évolution de la végétation post-culturale est sous l’influence des perturbations récurrentes qui entraînent une banalisation des jachères et savanes avec perte de diversité végétale, notamment pour les ligneux...

Mots Clés : DYNAMIQUE DE VEGETATION ; RECONSTITUTION DE LA BIOMASSE ; JACHERE ; PHYTOECOLOGIE ; STRUCTURE DU PEUPLEMENT ; FLORISTIQUE ; RELATION SOL PLANTE ; STRATE LIGNEUSE ; STRATE HERBACEE ; DEFRICHEMENT ; MALI ; ZONE SOUDANIENNE ; MISSIRA TERROIR

Présentation (IRD)

Texte intégral (12,7 Mo)

Page publiée le 28 juin 2014, mise à jour le 9 avril 2018