Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2010 → Le financement de l’agriculture : quelles potentialités du réseau des caisses villageoises d’épargne et de crédit de Kayes ?

Irc Montpellier SupAgro Institut des régions chaudes - ESAT (Montpellier) 2010

Le financement de l’agriculture : quelles potentialités du réseau des caisses villageoises d’épargne et de crédit de Kayes ?

Laurent Laetitia

Titre : Le financement de l’agriculture : quelles potentialités du réseau des caisses villageoises d’épargne et de crédit de Kayes ?

Auteur : Laurent Laetitia

Etablissement de soutenance : Irc Montpellier SupAgro Institut des régions chaudes - ESAT (Montpellier)

Diplôme : Ingénieur de spécialisation en Agronomie Tropicale, option ECODEV (2010)

Résumé
La région de Kayes se caractérise avant tout par l’importance de la migration. En 1998, trois associations de migrants ont initié la création de Caisses Villageoises d’Épargne et de Crédit dans le cercle de Kayes à travers le programme Paseca. L’institutionnalisation du projet en 2003 s’est traduite par l’organisation en réseau des caisses et la création du Camide, chargé de leur apporter un appui-conseil. Cette étude répond au souhait du Camide de stimuler la croissance interne du réseau en diversifiant les produits financiers proposés. Le financement de l’agriculture reste un défi majeur pour la microfinance en raison des risques élevés qui caractérisent le secteur agricole. A Kayes, l’offre en services financiers reste concentrée en milieu urbain et sur les petites activités de commerce. L’agriculture dans le cercle, essentiellement vivrière et peu intensifiée, est fortement limitée par l’absence de services financiers accessibles. Le développement de la traction attelée, à travers un système de crédit–bail destiné aux chefs de famille, permettrait de lever les contraintes techniques liées au déficit de main d’œuvre familiale et au régime pluviométrique variable. Le développement de l’élevage ovin (embouche ou naisseur-engraisseur) peut avoir un effet levier sur la vulnérabilité financière des femmes. Il constitue également un moyen de sécurisation de l’épargne des dépendants, fortement soumis à la pression de la redistribution. L’essor du maraîchage crée de nouveaux marchés pour la microfinance, en particulier les jeunes désirant s’installer. L’analyse du contexte révèle que le réseau tient une position stratégique pionnière en milieu rural. Il présente également des potentialités financières favorables à la mise en place d’un système de crédit agricole. Cependant, l’évaluation de son expérience en matière de financement agricole révèle des fragilités organisationnelles, notamment concernant la gouvernance et la maîtrise des risques. La gestion des ressources humaines et le système d’informations du Camide présentent des fragilités qui peuvent constituer des freins à la diversification. La dépendance du réseau au Camide remet en question sa maturité à adapter les produits et procédures actuels ou à en intégrer de nouveaux. La mise en place des crédits agricoles proposés dépend fortement de la capacité du réseau et du Camide à maîtriser les risques. D’un point de vue opérationnel, un appui-technique associé au crédit est essentiel et peut s’appuyer sur les divers partenariats et les ressources humaines internes. La maîtrise de la croissance est une deuxième condition de réussite. L’hétérogénéité grandissante au sein du réseau peut constituer à terme une menace pour sa croissance. Le rythme soutenu de croissance interne et externe du Camide depuis 2005 est à l’origine des fragilités identifiées. Aujourd’hui, une menace de dérive et de dispersion pèse sur le Camide, qui à terme risque de perdre de vue sa mission initiale. A la croisée de chemins, le Camide fait preuve aujourd’hui d’un degré de maturité avancé. Son évolution et celle du réseau sont déterminées par leur capacité à franchir le cap d’une réorganisation interne et d’une clarification de leur positionnement stratégique.

Sujet : Développement agricole ; Épargne ; Crédit agricole ; Microfinance/crédit ; Mali - Kayes

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 29 juin 2014, mise à jour le 27 décembre 2017