Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2000 → Effet d’un biopesticide à base de Metarhizium anisopliae var.acridum (Hyphomycètes : Deuteromycotinae) appliqué par voie aérienne contre Hieroglyphus daganensis (Orthoptera : Acridae)

CNEARC ESAT (Montpellier) 2000

Effet d’un biopesticide à base de Metarhizium anisopliae var.acridum (Hyphomycètes : Deuteromycotinae) appliqué par voie aérienne contre Hieroglyphus daganensis (Orthoptera : Acridae)

Chaibou A.

Titre : Effet d’un biopesticide à base de Metarhizium anisopliae var.acridum (Hyphomycètes : Deuteromycotinae) appliqué par voie aérienne contre Hieroglyphus daganensis (Orthoptera : Acridae)

Auteur : Chaibou A.

Etablissement de soutenance : CNEARC ESAT (Montpellier)

Diplôme : Master of Science Développement Agricole Tropical, PVED (Thèse M. Sc.) et Diplôme d’Ingénieur en Agronomie Tropicale (2000)

Résumé
Le projet de lutte biologique contre les locustes et les sautériaux, basé à l’IITA de Cotonou au Bénin, mène depuis dix ans des études en vue de mettre au point un mycopesticide. "Green Muscle" est le nom donné au nouveau produit réalisé à base de Metarhizium anisopliae var. acridium, un champignon entomopathogène isolé à partir d’un spécimen de sautériau récolté dans la nature. Après des tests réalisés avec succès dans différentes conditions climatiques, un nouvel essai de ce biopesticide a été effectué, avant sa diffusion pour une utilisation à grande échelle. Il a été appliqué par avion en situation réelle de lutte curative contre le criquet du riz : Hieroglyphus daganensis, important ravageur du sorgho dans la région de Tahoua au Niger. L’opération n’a pas eu le succès attendu pour des raisons qui restent à élucider. Le taux de mortalité est resté faible 21 jours après le traitement. Cependant, malgré ce taux modeste, la démonstration de la faisabilité technique de la lutte biologique contre les acridiens ravageurs a été faite. A l’avenir, lorsqu’un certain nombre de contraintes auront été levées, ce produit pourrait servir d’alternative crédible à la lutte chimique. Il a par ailleurs déjà été recommandé par la FAO. Mais son adoption par les agriculteurs - habitués à l’effet radical des pesticides - passe nécessairement par la démonstration de son efficacité, sa disponibilité et son accessibilité.

Sujet : Biopesticide ; Épandage aérien ; Lutte biologique ; Champignon entomopathogène ; Metarhizium anisopliae ; Hieroglyphus ; Expérimentation au champ ; Enquête ; Niger - Tahoua

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 1er juillet 2014, mise à jour le 16 décembre 2017