Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2005 → Usage des fumures organiques dans les systèmes de culture et viabilité des agro-systèmes en zone soudano-sahélienne : cas du zaï à Ziga dans le Yatenga (Burkina Faso)

CNEARC (Montpellier) 2005

Usage des fumures organiques dans les systèmes de culture et viabilité des agro-systèmes en zone soudano-sahélienne : cas du zaï à Ziga dans le Yatenga (Burkina Faso)

KABORE W.T.T.

Titre : Usage des fumures organiques dans les systèmes de culture et viabilité des agro-systèmes en zone soudano-sahélienne : cas du zaï à Ziga dans le Yatenga (Burkina Faso)

Auteur : KABORE W.T.T.

Etablissement de soutenance : CNEARC (Montpellier)

Diplôme : Mastère Spécialisé en Développement Agricole Tropical, option AGIR. (2005)

Résumé
L’objectif de cette recherche est de faire une description et une analyse des pratiques d’utilisation de la fumure organique (particulièrement du zaï) et une présentation de leurs déterminants, pour en déduire leurs effets sur la durabilité des systèmes de production. Le zaï est une pratique consistant à creuser des cuvettes généralement sur des sols encroûtés et d’y apporter de la fumure organique. A l’échelle de l’agrosystème, l’évolution du couvert arboré entre le début de l’implantation des aménagements anti ?érosifs (1985) et 2005 a été appréciée par le dénombrement des espèces ligneuses présentes dans les champs. Pour la compréhension des objectifs tactiques et stratégiques, un questionnaire d’enquête a été administré à 18 exploitations dont 9 grandes (disposant de fumure organique) et 9 petites (limitées en fumure organique). Enfin, les paramètres relatifs à la pratique du zaï ont été mesurés dans cinq exploitations : surface concernée, type de sol, temps de travaux, densité des cuvettes à l’hectare, taille des cuvettes, les quantités de fumure organique/cuvette, etc. Les résultats montrent une régénération du couvert arboré/arbustif à Ziga suite à la mise en place des cordons pierreux et à la pratique du zaï. Les espèces de types sahéliennes comme Adansonia digitata, Lannea microcarpa, etc. ont connu une forte régénération. Toutefois, les espèces soudaniennes sont en voie de disparition sur ce territoire villageois : Yitellaria paradoxa (karité), Bombax costatum, etc. Les principales caractéristiques d’un zaï vont dépendre de la disponibilité en fumure organique de l’exploitation et de sa taille (main d’oeuvre disponible). Suivant les exploitations, cinq variantes ont été définies en fonction de la période de confection des cuvettes et du type d’apport de la fumure organique. On note en moyenne 22000 à 35000 poquets/ha et il faut 62 jours pour aménager un hectare de zaï ; les cuvettes ont 30 ?34 cm de diamètre et 9 ?11 cm de profondeur et chaque cuvette reçoit entre 200 et 600 g de fumure organique, ce qui correspond à 8 t/ha et 14 t/ha. Par ailleurs, une autre pratique d’implantation du sorgho autre que le zaï a été observée à Ziga : le djengo. Dans ce cas, la cuvette où sera semé le sorgho est creusée après la première pluie en sol humide. L’apport localisé de fumure organique est aussi la règle habituelle (de 7 à 9 t/ha). Le djengo est moins coûteux en temps (21 jours/ha) et se pratique sur des sols plus sableux. Ces deux pratiques révèlent une stratégie d’intensification des systèmes de culture par une localisation des fumures organiques et minérales, ainsi qu’une meilleure gestion de l’eau pluviale. Ainsi, ces pratiques permettent d’atteindre des rendements importants sur des sols dégradés au départ. Assurer la viabilité des agrosystèmes est réalisable par l’intermédiaire des pratiques de zaï et de djengo conduites de façon complémentaires et associées aux aménagements anti-érosifs. Mais cette étude montre que le bon fonctionnement du système nécessite le maintien d’un élevage performant pour la fourniture de fumier.

Sujet : Système de culture ; Pratique culturale ; Amendement du sol ; Fertilisation ; Gestion des ressources ; Durabilité ; Structure de production ; Étude de cas ; Analyse de système ; Burkina Faso - Yatenga, ziga

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 3 juillet 2014, mise à jour le 22 décembre 2017