Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2000 → L’essor du manioc dans les systèmes de production en zone soudanienne au Tchad : Cas de la souspréfecture de Moïssala au Moyen Chari

CNEARC ESAT (Montpellier) 2000

L’essor du manioc dans les systèmes de production en zone soudanienne au Tchad : Cas de la souspréfecture de Moïssala au Moyen Chari

Djanan D.

Titre : L’essor du manioc dans les systèmes de production en zone soudanienne au Tchad : Cas de la souspréfecture de Moïssala au Moyen Chari

Auteur : Djanan D.

Etablissement de soutenance : CNEARC ESAT (Montpellier)

Diplôme : Diplôme d’Agronomie Tropicale 2000

Résumé
L’étude présentée dans ce document a été réalisée dans la sous-préfecture de Moïssala, dans le MoyenChari, région située en zone soudanienne et constituant l’une des grandes circonscriptions économiques du Tchad. Les systèmes de production dans cette zone sont basés sur la céréaliculture et le coton. Les autres cultures telles que l’arachide, le manioc et le sésame sont cependant en train de se développer. On assiste ainsi ces derniers temps à l’extension des surfaces semées en manioc, qui semble bien s’adapter aux terres de la région mais qui se heurte à certaines contraintes : la divagation du bétail, le faible niveau d’équipement des producteurs, l’enclavement des villages en saison des pluies. L’objectif du travail réalisé a été d’apporter un éclaircissement sur les systèmes de production de la zone, afin de mieux comprendre les contraintes et atouts qui existent autour de la culture de manioc dans une perspective de mise en place d’actions de développement de celle-ci. Les investigations ont été menées dans neuf villages, auprès de 50 exploitants agricoles. Le zonage agro-écologique permet de distinguer : · la zone Nord, située près de la plaine de Mandoul, où le manioc régresse suite à la pression pastorale ; · la zone Sud, où la culture de manioc est encore possible car épargnée par les éleveurs. L’étude de la diversité des systèmes de production fait ressortir cinq grands groupes d’exploitants qui basent leurs actions sur différentes stratégies. L’analyse économique de ces systèmes de production révèle que les revenus mensuels par actif des producteurs de manioc sont nettement supérieurs aux revenus de ceux qui n’en produisent pas.

Sujet : Manioc ; Structure de production ; Structure agricole ; Analyse économique ; Enquête sur exploitations agricoles ; Tchad - Chari, moyen ; Zone soudanienne ; Projet prasac

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 3 juillet 2014, mise à jour le 16 décembre 2017