Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2014 → Antibiotiques produits par des bactéries (actinomycètes et bactéries lactiques) issus de différents écosystèmes naturels Algériens

Universite Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT) 2014

Antibiotiques produits par des bactéries (actinomycètes et bactéries lactiques) issus de différents écosystèmes naturels Algériens

BELYAGOUBI, Larbi

Titre : Antibiotiques produits par des bactéries (actinomycètes et bactéries lactiques) issus de différents écosystèmes naturels Algériens

Auteur : BELYAGOUBI, Larbi

Université de soutenance : Universite Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT)

Grade : Doctorat en Biologie Option : Substances Naturelles, Activités Biologiques et Synthèse (2014)

Résumé
La résistance bactérienne aux antibiotiques et l’émergence de nouvelles maladies infectieuses justifient l’urgence de disposer de nouvelles molécules antimicrobiennes. Les peptides antimicrobiens sont des molécules clés dans la défense des organismes vivants face aux agressions extérieures et aux compétiteurs. L’objectif de ce travail s’inscrit dans le cadre de la recherche et le criblage des actinomycètes et des bactéries lactiques capables de synthétiser des substances antimicrobiennes. Pour cela, cent huit souches d’actinomycètes ont été isolées à partir d’échantillons de sol prélevés de différents sites de Tlemcen et Laghouat (forêts, oueds, oasis, montagnes et barrage). L’identification moléculaire basée sur le séquençage du gène codant l’ARNr 16S des quarante-sept souches les plus actives de différentes origines, a permis de les rattacher au genre Streptomyces, souches réputées être la source la plus importante d’antibiotiques. Aussi dans le cadre de l’exploitation de la diversité microbienne de préparations laitières traditionnelles algériennes (Jben, Zebda, Dhan et klila), un total de 8 échantillons provenant de différentes fermes et régions ont fait l’objet d’une analyse microbiologique pour déterminer leur diversité en bactéries lactiques. Par des méthodes biochimiques (API50 CHL) et moléculaires (ARNr 16S), on a pu identifier 20 souches qui appartient aux genres Enterococcus (65%), Leuconostoc (21%), Lactobacillus (2 souches), Lactococcus (1 souche) et Weissella (1 souche). Après un criblage initial, le test d’activité antimicrobienne a été effectué sur des souches d’actinomycètes et de bactéries lactiques contre des bactéries à coloration de Gram positive (Staphylococcus aureus, Micrococcus luteus, Bacillus cereus et Listeria monocytogenes), des bactéries à coloration de Gram négative (Pseudomonas aeruginosa, Escherichia coli) et une levure (Candida albicans) par des méthodes de diffusion sur un agar. Les souches actives ont montré une forte activité inhibitrice vis-à-vis des microorganismes pathogènes et les diamètres des zones d’inhibition varient entre 06 et 29 mm pour les actinomycètes et entre 03 et 37 mm pour les bactéries lactiques. La rechercher par PCR des systèmes génétiques de biosynthèse des peptides lasso par des Streptomyces sp. n’a pas donné d’amplification d’ADN. Ainsi que des essais d’extraction de bactériocines produites par des bactéries lactiques n’ont pas abouti à l’isolement de peptides antimicrobiens. Les bactéries (actinomycètes et bactéries lactiques) sont une source prodigieuse de molécules antimicrobiennes d’une grande diversité. Les écosystèmes Algériens abritent une variété intéressante de microorganismes qui peuvent avoir des activités biologiques.

Mots clés : Sol, Produis laitiers traditionnels, Actinomycètes, Bactéries lactiques, Activité antimicrobienne, Peptides antimicrobiens

Présentation

Version intégrale (13,29 Mb)

Page publiée le 12 juillet 2014, mise à jour le 6 octobre 2018