Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1988 → Ressources génétiques et amélioration du manioc, Manihot esculenta Crantz, en Afrique

INA Paris-Grignon (1988)

Ressources génétiques et amélioration du manioc, Manihot esculenta Crantz, en Afrique

Lefèvre François

Titre : Ressources génétiques et amélioration du manioc, Manihot esculenta Crantz, en Afrique

Auteur : Lefèvre François.

Etablissement de soutenance : INA Paris-Grignon

Grade : Doctorat Sci. Nat., (1988)

Résumé
La culture du manioc, traditionnellement multiplié par voie végétative, est soumise en
Afrique à un fort accroissement de la pression parasitaire. Son amélioration demande une meilleure connaissance des ressources génétiques disponibles. La variabilité génetique du manioc Manihot esculenta est évaluée sur une collection de 365 échantillons d’origines diverses. L’analyse du polymorphisme isozymique, sur 20 loti présumés, indique une structure fortement hétérozygote des cultivars. Le traitement statistique multivarié des données botaniques et enzymatiques révèle l’existence de groupes de clones apparentés ; en particulier, les variétés sélectionnées pour la résistance à la mosaïque et à la bactériose apparaissent peu diversifiées. La diversité isozymique de l’espèce sauvage M.glaziovii , étudiée sur une collection de 24 échantillons prospectés essentiellement en Côte d’ivoire, apparaît plus importante que celle de M.escuZenta , mais avec une repartition géographique non uniforme. Les deux espèces présentent des structures genomiques voisines. La variabilité des formes hybrides interspécifiques spontanées, tant sur le plan morphologique qualitatif ou quantitatif que sur le plan biochimique, atteste de l’importance des flux géniques entre M.escuZenta et M.gZaziovii . Le suivi de descendances permet de préciser les principaux aspects de la barrière reproductive. Les formes spontanées renferment différents types de résistance à la mosaïque africaine du manioc. A la suite de l’interprétation des facteurs évolutifs responsables de l’organisation de la diversité, la discussion est orientée vers la conservation des ressources génétiques du manioc et leur exploitation dans un schéma d’amélioration.

Mots Clés : MANIOC ; PLANTE CULTIVEE ; PLANTE SAUVAGE ; RESSOURCES GENETIQUES ; VARIABILITE GENETIQUE ; ISOENZYME ; CULTIVAR ; ANALYSE STATISTIQUE ; CLONE ; HYBRIDATION INTERSPECIFIQUE ; VARIETE RESISTANTE ; AMELIORATION GENETIQUE ; ZYMOGRAMME ; MOSAIQUE AFRICAINE DU MANIOC ; EVALUATION AGRONOMIQUE

Annonce (IRD)

Texte intégral (IRD)

Page publiée le 13 juillet 2014, mise à jour le 12 juillet 2017