Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1989 → Contribution à l’étude du ruissellement urbain en Afrique de l’Ouest : application à la simulation des écoulements sur petits bassins urbains

Université de Montpellier 2 (1989)

Contribution à l’étude du ruissellement urbain en Afrique de l’Ouest : application à la simulation des écoulements sur petits bassins urbains

Bouvier, Christophe.

Titre : Contribution à l’étude du ruissellement urbain en Afrique de l’Ouest : application à la simulation des écoulements sur petits bassins urbains

CONTRIBUTION TO THE STUDY OF STORMWATER DRAINAGE IN WESTERN AFRICA. APPLYING TO THE COMPUTATION OF THE SMALL URBAN WATERSHEDS RUNOFF

Auteur : Bouvier, Christophe.

Université de soutenance : Université de Montpellier 2,

Résumé
Dans le contexte de l’évolution rapide des villes africaines, les problèmes de drainage des eaux pluviales se posent de façon particulièrement aiguë. Les travaux présentés dans cette étude font d’abord le point sur ces problèmes, en termes d’aménagement d’une part, en termes de modèles de ruissellement d’autre part. Les techniques alternatives de drainage des eaux pluviales, basées sur la rétention de l’écoulement, semblent intéressantes, non seulement sur le plan du drainage, mais encore sur le plan de la gestion globale de la ressource en eau. Pour les modèles, leurs difficultés d’application dans le contexte urbain africain, sont dues en partie au rôle que jouent les surfaces non revêtues dans la production et le transfert de l’écoulement sur les bassins, et ont motivé une analyse approfondie du ruissellement sur un échantillon de 11 bassins expérimentaux, répartis sur quatre grandes villes africaines. La partie descriptive de cette étude porte d’abord sur les mesures du ruissellement réalisées d’une part sur les bassins, d’autre part sur des parcelles de 1 m2, représentatives des sols non revêtus, soumises à des pluies simulées. La description du milieu porte ensuite sur les modes d’occupation des sols rencontrés dans les villes africaines, et leur influence potentielle sur les conditions de ruissellement. Plusieurs modèles ont été testés pour représenter l’écoulement mesuré à l’exutoire des bassins, et se basent sur différentes combinaisons de concepts de production et de transfert appliqués à différentes partitions spatiales des bassins. Deux modèles ont finalement été retenus, qui prennent en compte l’importance de la contribution au ruissellement des surfaces nues non revêtues : les paramètres de production et de transfert de ces modèles sont reliés aux mesures expérimentales du ruissellement réalisées sur parcelles, aux caractéristiques de pente et d’occupation des sols des bassins. Celle étude contribue à la connaissance hydrologique du milieu urbain africain, encore peu étudié. Elle fournit aux aménageurs un outil adapté aux spécificités des bassins africains (imperméabilisation, précipitations, densité de drainage), qui permet, par simulation des écoulements, de tester les performances des divers ouvrages de drainage existant ou projetés.

Grade : Doctorat : Mécanique. Génie mécanique. Génie civil : Montpellier 2 : 1989

Mots Clés : MILIEU URBAIN ; RUISSELLEMENT ; SIMULATION DE PLUIE ; ECOULEMENT ; MODELISATION ; UTILISATION DU SOL ; BASSIN EXPERIMENTAL ; PRODUCTION / HYDROLOGIE URBAINE

Présentation (SUDOC)

Texte intégral (IRD)

Page publiée le 13 juillet 2014, mise à jour le 15 avril 2017