Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Ingénieur → Les dégâts dus aux moineaux hybrides sur les différentes cultures à Oued Souf

Universite Kasdi Merbah Ouargla (UKMO) 2012

Les dégâts dus aux moineaux hybrides sur les différentes cultures à Oued Souf

MEHELLOU Badr Eddine

Titre : Les dégâts dus aux moineaux hybrides sur les différentes cultures à Oued Souf

Auteur : MEHELLOU Badr Eddine

Université de soutenance : Universite Kasdi Merbah Ouargla (UKMO)

Grade : Ingénieur d’Etat en Sciences Agronomiques (2012)

Résumé
Parmi les 26 espèces aviennes inventoriées, les moineaux hybrides sont les plus dominantes dans les trois palmeraies que ce soit dans la palmeraie moderne de Daouia (25%)ou dans la palmeraie traditionnelle de Miha Saleh (38,36 %), de la palmeraie délaissée de Miha Saleh (26,74 %). La méthode de plan quadrillée indique que la densité total est de 132,5c/ 10 ha notée à Daouia et 73 c / 10 ha signalée à la palmeraie traditionnelle de Miha Saleh, et (93,5 % ) dans la palmeraie délaissée de la même localité (Miha Saleh). La densité spécifique la plus élevée sa concerne les moineaux aves 33 c./ 10 ha à Daouia et 28 c. / 10 ha à la palmeraie traditionnelle de Miha Saleh et 25 c. / 10 ha dans la palmeraie délaissée de Miha Saleh. L’étude de la peuplement aviennes dans les trois palmeraies présente une H’ (3,51) à Daouia et elle dimunue à la palmeraie déllaissée et traditionnelle de Miha Saleh (3,37, 2,52 bits). La perte globale des dattes s’élève à 5,20 qtx/ha à la palmeraie de Daouia. Le taux d’olive attaqué par les moineaux atteinte à 5,6 qtx /ha. Le taux de blé endommagé à causes des moineaux hybride s’élève à 60 ,44 %.

Mots clés : Palmeraie, Moineau hybride, dégâts, dattes, Miha Saleh, Oued Souf

Présentation

Version intégrale (11,48 Mb)

Page publiée le 23 juillet 2014, mise à jour le 21 septembre 2018