Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2006 → Etude des systèmes d’élevage et de l’usage des parcours dans la zone périphérique du Parc National de Khar Us Nuur, zone de réintroduction du cheval de Przewalski en Mongolie

Université Montpellier 2 (2006)

Etude des systèmes d’élevage et de l’usage des parcours dans la zone périphérique du Parc National de Khar Us Nuur, zone de réintroduction du cheval de Przewalski en Mongolie

Grasset, Frédéric

Titre : Etude des systèmes d’élevage et de l’usage des parcours dans la zone périphérique du Parc National de Khar Us Nuur, zone de réintroduction du cheval de Przewalski en Mongolie

Auteur : Grasset, Frédéric

Université de soutenance : Université Montpellier 2

Grade : Master : Biologie géosciences agroressources et environnement. Productions animales en régions chaudes (2006)

Résumé
L’association Takh, basée en France, s’est fixé comme objectif depuis 1990, date de sa création, de réintroduire dans son biotope d’origine le cheval de Przewalski, dernier cheval sauvage au monde. Après quinze ans de travail, un groupe de chevaux est réintroduit dans une zone tampon, le Khomiin Tal, limitrophe du Parc National de Khar Us Nuur en Mongolie. Cette zone de steppe semi désertique est occupée par des éleveurs transhumants. Les chevaux sont actuellement dans un espace clôturé de 14 000 hectares et doivent à terme être relâchés dans l’ensemble de la zone. L’association a élargi son objectif initial et cherche à faire cohabiter le mieux possible les chevaux et les autres ongulés sauvages (antilopes, saïga...) présents à cet endroit, avec les activités d’élevage des pasteurs. Pour cela, la ressource herbagère doit être suffisante à tous et surtout durable. De plus, la Mongolie est victime depuis une dizaine d’années de surpâturage dû principalement à des augmentations d’effectifs (chèvres cachemires) ainsi qu’à une désorganisation des principes traditionnels de pâturage et de phénomènes de désertification. Pour approfondir ses connaissances et aider les habitants à gérer correctement la ressource, l’association a démarré une série d’études et de suivis. Outre les suivis de végétation et les observations de comportements alimentaires des chevaux de Przewalski, l’association a commencé un travail d’identification et de diagnostic de l’activité pastorale dans Khomiin Tal. Une étude a été menée en 2004 pour identifier et comprendre l’utilisation de l’espace par les éleveurs. Cette étude a mis en évidence les déplacements saisonniers de pasteurs. Le présent travail s’inscrit donc dans cette continuité. Notre thématique de travail s’est donc orientée sur le diagnostic et le fonctionnement des systèmes de production des familles nomades de Khomiin Tal. Nous verrons comment ces pasteurs utilisent l’espace pendant la saison estivale et quels sont les comportements et les préférences alimentaires des animaux d’élevage. Puis nous aborderons les paramètres de production en analysant les données récoltées chez 11 familles. Les grandes tendances d’exploitation seront mises en évidence, nous nous rendrons compte à quel point, dans une économie en transition, les troupeaux sont source de vie.

Présentation (Agritrop Cirad)

Page publiée le 23 juillet 2014, mise à jour le 23 décembre 2017