Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 1998 → Mise au point d’une méthode d’évaluation de la ressource ligneuse diffuse des jachères au Mali

Université Pierre et Marie Curie (Paris) 1998

Mise au point d’une méthode d’évaluation de la ressource ligneuse diffuse des jachères au Mali

Baudu, Marion

Titre : Mise au point d’une méthode d’évaluation de la ressource ligneuse diffuse des jachères au Mali

Auteur : Baudu, Marion

Université de soutenance : Université Pierre et Marie Curie (Paris)

Grade : DEA : Fonctionnement physique, chimique et biologique de la biosphère continentale (1998)

Résumé
La filière bois-énergie est une composante majeure de l’économie des pays d’Afrique de l’Ouest : au Mali, elle permet de couvrir 91% des besoins énergétiques nationaux. Le bois est issu des formations naturelles et des formations dites "hors forêt" ou diffuses des espaces agro-sylvo-pastoraux. La diminution progressive des espaces forestiers au profit de zones dégradées (désertification) ou d’espaces cultivés tend à augmenter la contribution des formations diffuses (et particulièrement des jachères). Par contre, la demande est en constante augmentation (croissance démographique forte, urbanisation intense). Pour mettre en place une gestion durable et raisonnée de la ressource ligneuse, le Mali s’est doté d’une politique énergétique : la Stratégie Energie Domestique. Celle-ci doit disposer d’informations sur l’état actuel de la ressource ligneuse à l’échelle régionale. Les méthodes d’estimation de la biomasse ligneuse des formations forestières sont connues. Mais sont-elles applicables aux formations diffuses ? Et si non, comment les adapter aux caractéristiques spatio-temporelles de celles-ci ? Les formations diffuses sont fortement anthropisées : elles sont disséminées dans le finage villageois et soumises à une évolution rapide. La répartition même des ligneux au sein de ces formations est nucléaire alternant sol nu et îlots de végétation dense. L’estimation de la ressource ligneuse diffuse requière donc des méthodes qui lui sont propres. Notre étude est menée sur la ressource ligneuse des jachères d’une région de cent mille hectares dans le domaine bioclimatique soudanien nord, au Mali. Il s’agit d’un pré-sondage effectué sur les jachères de huit villages répartis sur l’ensemble de la zone. Au vu des résultats obtenus, trois conclusions s’imposent : - la télédétection aérienne et satellitaire n’est pas un outil facilement utilisable pour cartographier les jachères, - les caractéristiques de sondage par lavonnage des ligneux des formations naturelles doivent être redéfinies pour s’adapter aux faibles superficies des jachères (dix hectares en moyenne), - une typologie des jachères ne peut se limiter à une description des caractéristiques du couvert végétal : l’âge notamment n’est pas un facteur explicatif complet de la biomasse ligneuse des jachères. La mise au point d’une méthode d’évaluation de la ressource ligneuse ne semble donc pas se limiter à une simple adaptation des méthodes de sondage utilisées pour les formations forestières. Elle doit intégrer une composante socio-économique forte

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Page publiée le 23 juillet 2014, mise à jour le 15 décembre 2017