Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2012 → Filière d’orpaillage artisanal équitable en Afrique de l’Ouest

2012

Filière d’orpaillage artisanal équitable en Afrique de l’Ouest

Multipays

Fonds Français pour l’environnement Mondial (FFEM)

Titre : Filière d’orpaillage artisanal équitable en Afrique de l’Ouest

Numéro du projet : CZZ1694

Pays de réalisation : MULTI-PAYS

Bénéficiaire : ORGANISATION NATIONS UNIES POUR DEVELOPP. INDUSTR.

Date d’octroi du financement : 02/04/2012

Contexte
En Afrique, cinq millions de personnes pratiqueraient l’artisanat minier comme moyen de subsistance, dont la moitié pour l’orpaillage, soit une production minimum de 50 tonnes par an. Ces estimations sont aujourd’hui très probablement dépassées, du fait des impacts durables de la crise économique mondiale et surtout de l’évolution récente des prix de l’or. Cette activité crée de la richesse en maintenant les populations en zones rurales. Elle contribue directement aux économies locales, souvent de manière informelle, et les importants revenus générés restent en grande majorité dans le pays, contrairement aux exploitations industrielles.

Descriptif du projet
* L’objectif général de ce projet est de contribuer à la mise en place de filières d’or équitable en Afrique de l’Ouest en commençant par trois pays : le Burkina Faso, le Mali et le Sénégal. Il s’agit d’adapter le concept du commerce d’or équitable né en Amérique du Sud au contexte ouest africain. Cet objectif devrait favoriser la sortie de cette activité du secteur informel, en faisant adopter par les exploitants artisanaux des pratiques d’exploitation durable.
* Les objectifs spécifiques sont les suivants :
1. mettre en œuvre des méthodes et techniques pour améliorer la rentabilité des exploitations, gérer au mieux le capital naturel, préserver l’environnement et favoriser le développement social et sanitaire.
2. réduction, et élimination à terme, des émissions de mercure en relation avec les techniques d’orpaillage et sensibilisation des populations
3. diffusion auprès des populations d’orpailleurs des bonnes pratiques pour accroître l’efficacité de leurs exploitations et des pratiques responsables.
4. promotion du dialogue entre artisans et administration.

Montant global du projet : 2 582 000,00 €
Financement FFEM : 900 000,00 €

Présentation : FFEM

Page publiée le 10 août 2014, mise à jour le 22 mai 2019