Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2004 → Utilisation d’un système d’information géographique comme outil de compréhension des épidémies d’origine hydrique et comme outil d’aide à la décision : étude dans un contexte urbain (Ouagadougou, BURKINA FASO)

Ecole Nationale de la Santé Publique. (E.N.S.P.). Rennes (2004)

Utilisation d’un système d’information géographique comme outil de compréhension des épidémies d’origine hydrique et comme outil d’aide à la décision : étude dans un contexte urbain (Ouagadougou, BURKINA FASO)

LEDEUR Stéphanie

Titre : Utilisation d’un système d’information géographique comme outil de compréhension des épidémies d’origine hydrique et comme outil d’aide à la décision : étude dans un contexte urbain (Ouagadougou, BURKINA FASO)

Auteur : LEDEUR Stéphanie

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale de la Santé Publique. (E.N.S.P.). Rennes.

Grade : Ingénieur du Génie sanitaire (2004)

Descriptif
Les impacts et les risques liés à un manque d’eau potable et d’assainissement sont importants dans de nombreuses villes de pays en voie de développement, où l’on assiste à une augmentation de la population dans un espace de plus en plus réduit avec peu ou pas d’accès aux infrastructures de base (eau potable, assainissement, santé). Chaque heure, des centaines d’enfants africains meurent de diarrhées. La plupart de ces vies pourraient être sauvées en améliorant les conditions d’hygiène et l’accès à ces services de base. Le Système d’Information Géographique (SIG) peut être utile pour prévenir et identifier des zones épidémiques. A partir de la localisation de la population vulnérable et de l’identification de facteurs de risque (zone inondable, zone insalubre, accessibilité au réseau d’eau potable, zone de rejet des eaux usées, zone d’habitat informel,), il est possible de mettre en lumière les zones à risque propices à l’apparition d’épidémies d’origine hydrique. Au cours de cette étude, le SIG de l’OMS, HealthMapper, a été utilisé pour cartographier quelques quartiers de la capitale du BURKINA FASO, Ouagadougou. Le SIG est un outil performant pour la communication et la compréhension des phénomènes à l’origine des épidémies. Cependant le vrai défi à surmonter est plus administratif et politique que technique. Il est plus associé à l’identification et à l’accès des données qu’à la technologie relevant de l’utilisation du SIG. La technologie et l’expertise sont déjà disponibles, les besoins existent, reste à pouvoir accéder aux importants volumes de données nécessaires et de pouvoir assurer leur mise à jour.

Mots Clés : Aide décision, Epidémie, Milieu urbain, Information, Santé, Système information, Population, Risque élevé, OMS, Accès information, Pollution eau, Analyse, Géographie, Collecte donnée, Epidémiologie, Surveillance sanitaire, Pays en développement, Burkina Faso, Afrique, Cartographie, Démographie, Personnel sanitaire, Gestion risque, Eau, Intoxication ; Decision aid, Epidemic, Urban environment, Information, Health, Information system, Population, High risk, WHO, Information access, Water pollution, Analysis, Geography, Data gathering, Epidemiology, Sanitary surveillance, Developing countries, Burkina Faso, Africa, Cartography, Demography, Health staff, Risk management, Water, Poisoning

Présentation (BDSP)

Page publiée le 10 août 2014, mise à jour le 21 décembre 2017