Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2014 → Systèmes d’innovation et territoires : un jeu d’interactions. Les exemples de l’anacarde et du jatropha dans le sud-ouest du Burkina Faso

Université Panthéon-Sorbonne - Paris I (2014)

Systèmes d’innovation et territoires : un jeu d’interactions. Les exemples de l’anacarde et du jatropha dans le sud-ouest du Burkina Faso

Audouin Sarah

Titre : Systèmes d’innovation et territoires : un jeu d’interactions. Les exemples de l’anacarde et du jatropha dans le sud-ouest du Burkina Faso

Innovation systems and territories ; a set of interactions ; the examples of cashew nut and jatropha in Southwestern Burkina Faso

Auteur : Audouin Sarah

Université de soutenance : Université Panthéon-Sorbonne - Paris I

Grade : Doctorat 2014

Résumé
Avec la globalisation des échanges et la nécessité de répondre à de nouveaux enjeux liés au changement climatique et à la crise énergétique, les agricultures africaines sont sollicitées pour produire de nouvelles cultures. L’introduction de ces dernières dans les espaces productifs a connu des succès, comme le cas de l’anacarde (noix de cajou) en Afrique de l’Ouest ou des déconvenues, comme c’est actuellement le cas du jatropha dans toute cette région. Ces résultats ont des intensités, des rationalités, des formes, des trajectoires diverses en fonction des espaces dans lesquels ils ont lieu. Ainsi au sein d’un même pays, certaines régions s’empareront de ces cultures alors que d’autres les rejetteront plus ou moins rapidement. Comprendre les raisons de ces succès et échecs en relation avec leur localisation est un enjeu majeur pour accompagner au mieux ces changements. Ainsi, cette thèse questionne la forme et la dynamique d’une innovation agricole au regard de son ancrage territorial. Actuellement, le concept de Système d’Innovation (SI) offre un cadre d’analyse systémique des processus d’innovations. Mais ce dernier est généralement appliqué à des échelles nationales ou sectorielles ; la dimension territoriale n’y est que rarement prise en compte. L’objectif de cette thèse est de construire un cadre d’analyse territorial de l’innovation selon une approche fonctionnaliste, permettant d’identifier les fonctions que le SI et le territoire doivent activer conjointement pour que l’innovation puisse se diffuser. Ce cadre a été construit à partir de la littérature et d’observations de terrain avant d’être appliqué aux cas de l’anacarde et du jatropha dans le sud-ouest du Burkina Faso. La démarche mise en place, allie des enquêtes, une analyse spatiale de l’innovation et une grille d’évaluation des relations entre fonctionnement du SI et fonctionnement des territoires. Les résultats mettent en évidence des facteurs de blocage et les synergies expliquant le degré d’adoption de l’innovation, tels que l’accessibilité du territoire, sa capacité d’échange, son système productif, la légitimité de ses institutions, etc. Ils permettent de comprendre la dynamique de l’innovation agricole comme un processus d’interactions successives avec le territoire et mettent également en lumière le rôle de l’innovation dans les changements territoriaux en cours. La grille d’analyse offre aussi des perspectives d’utilisation prédictive pour évaluer le développement d’une innovation selon les caractéristiques des territoires. Enfin, des recommandations sont formulées en faveur d’actions localisées et priorisées afin d’améliorer l’efficacité des systèmes d’innovation agricoles.

Mots Clés : Burkina Faso – anacarde – jatropha – système d’innovation – territoire – diffusion spatiale - Burkina Faso – cashew nut – jatropha – innovation system – territory – spatial diffusion

Présentation (Archives Ouvertes)

Version intégrale 11,2 Mb

Page publiée le 30 août 2014, mise à jour le 10 mars 2017