Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Projet Hygiène et Assainissement de Tessaoua (PHAT) Niger

2008

Projet Hygiène et Assainissement de Tessaoua (PHAT) Niger

Niger

Titre : Projet Hygiène et Assainissement de Tessaoua (PHAT) Niger

Pays : Niger

Dates : Année de début de projet 2008

Partenaires : Commune de Tessaoua ; SIAAP (Service Public de l’Assainissement francilien) ; Conflans-Sainte-Honorine, AESN ; RAIL Niger

Contexte : La commune de Tessaoua est située à 792 km de Niamey, entre les villes de Maradi et Zinder.

Objectif
Objectif général : Améliorer les conditions sanitaires des habitants de Tessaoua par l’amélioration des pratiques d’hygiène et le renforcement de l’accès à l’assainissement.
Objectifs spécifiques : • Renforcer les capacités de la commune • Associer la société civile de Tessaoua dans la gestion de l’assainissement et la promotion de l’hygiène • Augmenter l’usage des latrines et réduire le nombre de flaques d’eaux grises dans les rues • Améliorer la santé des populations • Contribuer à la préservation de la ressource en eau et de l’environnement •Participer au développement socio-économique de Tessaoua

Description du projet

Ce projet se compose de 2 volets :

Un volet dit « d’ingénierie sociale » comportant : 1. La création d’un service municipal d’hygiène et d’assainissement (recrutement et formation d’un agent municipal à la mission de brigadier de l’hygiène) ; 2. La formation des élus locaux et techniciens à la gestion locale et la maîtrise d’ouvrage ; 3. La sensibilisation des populations à l’hygiène, l’assainissement, et la promotion de bonnes pratiques ; 4. L’équipement de la municipalité d’un système d’information géographique (SIG) ; 5. La formation des agents techniques municipaux au logiciel SIG ; 6. L’appui d’un groupe de femmes productrices de savon pour l’approvisionnement des écoles primaires et des latrines publiques.

Un volet dit « d’ingénierie technique » comportant : 1. L’équipement de 6 écoles primaires en latrines et points d’eau ; 2. L’installation de latrines publiques sur les 4 principales places publiques de la ville ; 3. L’équipement de 400 concessions en latrines familiales et puisards ; 4. La réalisation des aménagements de surface des 40 bornes fontaines de la ville ; 5. La couverture partielle d’un caniveau de drainage des eaux de pluies ; 6. L’équipement de la municipalité d’un système de vidange des ouvrages d’assainissement ; 7. La définition d’un système de gestion des eaux de pluies.

Coût total de l’opération : 761 338 EU

Commission Nationale de la Coopération Décentralisée

Page publiée le 31 août 2014, mise à jour le 28 mars 2018