Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Djibouti → Projet de financement et d’installation d’une pompe solaire, d’une citerne et d’une conduite d’eau entre le puits historique et le village de Dougoum (Djibouti)

2014

Projet de financement et d’installation d’une pompe solaire, d’une citerne et d’une conduite d’eau entre le puits historique et le village de Dougoum (Djibouti)

Djibouti

Titre : Projet de financement et d’installation d’une pompe solaire, d’une citerne et d’une conduite d’eau entre le puits historique et le village de Dougoum (Djibouti)

Pays : Djibouti

N° projet  : DJI/SGP/OP5/Y3/CORE/CC/2014/01

Durée : Start Date : 12/2014 - End Date : 3/2015

Contexte
Le village de Dougoum est peuplé par des Afars de religion musulmane. De rares femmes ont suivi l’école coranique pendant un an ou deux. Les autres sont totalement analphabètes. Les familles sont issues d’un clan originaire d’Ardo et des contreforts du Mont Godda. Elles vivent pour la plupart de l’élevage caprin, et de quelques bovins. Les femmes ont de maigres revenus grâce à la vannerie. Les revenus de l’apiculture sont extrêmement réduits.

Résumé du projet
L’arrivée de l’eau au village va améliorer considérablement la santé des jeunes femmes qui portent actuellement un bidon de 20 litres sur le dos, plusieurs fois par jour. Cela permettra également à ces personnes de disposer d’un peu plus de temps pour protéger leur environnement, pour apprendre à lire ou pour réaliser leurs vanneries.
Les problèmes principaux pour l’adduction d’eau sont d’ordre technique : a- le puits se trouvant plus bas que le village, il faudra propulser l’eau plus haut et la retenir dans une citerne. b- Il faudra enterrer les canalisations car les animaux passent chaque jour sur ces terrains c- Il faudra envisager de couvrir la citerne pour éviter une contamination ou une dégradation de l’eau. d- Il faudra établir les priorités pour l’utilisation du puits avec l’arrivée d’une nouvelle pompe.
L’impact sur l’environnement sera surtout bénéfique : avec l’eau à proximité, les habitants pourront améliorer leurs micro-jardins et développer le parc arboré du plateau. Ils apprendront également à respecter la forêt dont ils utilisent actuellement le bois.

Financement
Grant Amount : US$ 41,434.00
Co-Financing Cash : US$ 14,205.00
Co-Financing in-Kind : US$ 26,441.64

Bénéficiaires  : Communauté des Habitants de Dougoum

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 12 septembre 2014, mise à jour le 3 avril 2018