Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Djibouti → Protection de l’environnement et création d’activités génératrices de revenus par l’utilisation de cuiseurs solaires dans les villages de Kalaf, Sagallou et d’Adali (Djibouti)

2014

Protection de l’environnement et création d’activités génératrices de revenus par l’utilisation de cuiseurs solaires dans les villages de Kalaf, Sagallou et d’Adali (Djibouti)

Djibouti

Titre : Protection de l’environnement et création d’activités génératrices de revenus par l’utilisation de cuiseurs solaires dans les villages de Kalaf, Sagallou et d’Adali (Djibouti)

Pays : Djibouti

N° projet  : DJI/SGP/OP5/Y3/CORE/CC/2014/06

Durée : Start Date : 9/2014 - End Date : 12/2014

Contexte
Les villages de Kalaf, Sagallou et d’Adali sont particulièrement touchés par le phénomène de la désertification. Outre, les effets de la sécheresse, c’est la pression exercée par les villageois sur leur milieu de vie qui pose problème. Le bois est coupé pour la cuisine familiale mais aussi pour être acheminé et vendu sur les marchés en particulier sur celui de Djibouti-ville. La vente du bois et du charbon de bois génère des maigres revenus à des familles rurales démunies qui ont perdu leurs cheptels à cause de la sécheresse et qui n’ont pas d’autres sources de revenus. Mais ces pratiques sont dangereuses pour l’environnement et elles ont déjà réduit considérablement la faune et la flore spécifiques à cette partie du territoire national. Aussi, la cuisine se faisant dans un enclos fermé, le bois utilisé comme énergie produit de la fumée qui provoque des irritations des yeux et parfois des maladies respiratoires comme l’asthme… A certains endroits densément peuplés, la qualité de l’air s’est même dégradée.

Résumé du projet
Bref, c’est dans ce contexte menaçant pour l’environnement local et pour la santé des populations qu’il nous a semblé nécessaire de fournir aux associations des femmes des cuiseurs solaires pour que celles-ci puissent se procurer des revenus en pratiquant des activités n’ayant aucun effet nuisible sur le milieu naturel. Les femmes qui se trouvaient en première dans cette activité de collecte de bois et de la cuisson faite avec du bois-énergie seront soulagées de la corvée de collecte de bois et de la cuisson à risque. Elles vont gagner du temps qui sera consacré à la cellule familiale. Avec ces cuiseurs solaires, les femmes vont pouvoir augmenter leurs revenus et nourrir convenablement leurs familles. En échange de ces cuiseurs solaires, les femmes vont s’engager à prendre soin de leur environnement et surtout à ne pas couper le bois. Le projet aura des retombées à long terme sur l’environnement mondial puisqu’il va contribuer au ralentissement de la désertification et à l’atténuation du réchauffement climatique.

Financement
Grant Amount : US$ 19,400.00
Co-Financing Cash : US$ 8,028.00
Co-Financing in-Kind : US$ 10,650.00

Bénéficiaires  : MOUHBANI

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 12 septembre 2014, mise à jour le 3 avril 2018