Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Maroc → 2013 → Contribution à la conservation de la biodiversité par le renforcement des pratiques de la transhumance et l’amélioration des conditions de vie des transhumants de la localité d’Imi Noulaoune (Maroc)

2013

Contribution à la conservation de la biodiversité par le renforcement des pratiques de la transhumance et l’amélioration des conditions de vie des transhumants de la localité d’Imi Noulaoune (Maroc)

Maroc

Titre : Contribution à la conservation de la biodiversité par le renforcement des pratiques de la transhumance et l’amélioration des conditions de vie des transhumants de la localité d’Imi Noulaoune (Maroc)

Pays : Maroc

N° projet  : MOR/SGP/OP5/Y2/STAR/BD/13/03

Durée : Start Date : 7/2013 End Date : 6/2015

Contexte
Le projet sera mis en place dans le site d’Imi N’Oulaoune, situé dans le versant sud du Haut Atlas (massif du M’goun) de la province de Ouarzazate, au profit d’une population de 5930 habitants répartis sur 11 douars. Le site du projet est caractérisé par une biodiversité importante, menacée de dégradation par le surpâturage et la collecte excessive du « bois de feu » et des PAMs par la population de la zone.

Résumé du projet
Le projet vise à renforcer la gestion durable des parcours par les transhumants à travers le renforcement et l’élargissement des activités du fonds roulant (remboursable) d’appui à la conservation de la biodiversité, la relance de la transhumance durable dans la zone et la promotion de l’écotourisme en tant que filière économique de valorisation des ressources naturelles.

Les principales composantes du projet sont :
1. Renforcement et élargissement des activités du fonds vert de relance et de préservation de la transhumance et des Agdals et d’amélioration des revenus des transhumants (hommes et femmes) et la promotion de l’écotourisme par la mise à niveau de 7 gites de la région et le renforcement des capacités des gîteurs.
2. Relance et renforcement de la mise en défens communautaire au niveau de 3 Agdals en tant que pratique communautaire ancestrale de conservation de la biodiversité
3. Renforcement de la pratique de la transhumance à travers la mise en place d’actions d’aménagements des parcours : Point d’eau, Abri de protection des transhumants et de leurs troupeaux des aléas climatiques (averses /chaleur/neige), abreuvoirs, aire de repos
4. Sensibilisation et mobilisation des femmes des transhumants autour de la gestion durable du « bois de feu » notamment à travers une utilisation durable des ligneux et des plantes spontanées)
5. Intégration de la conservation de la biodiversité à travers les pratiques communautaires (Transhumance et Agdal) dans les débats politiques au niveau local (commune, DPA, Eaux et Forêts, INDH, associations et population locale).

Financement
Grant Amount : US$ 50,000.00
Co-Financing Cash : US$ 11,755.00
Co-Financing in-Kind : US$ 28,142.00

Bénéficiaire  : Association des éleveurs Ait Zaghare

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 15 septembre 2014, mise à jour le 24 mai 2018