Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Brèves → Brèves 2006 → Redonner la gestion des ressources aux élus locaux sénégalais

Septembre 2006

Redonner la gestion des ressources aux élus locaux sénégalais

CIRAD actualités

- Redonner la gestion des ressources aux élus locaux sénégalais

- CIRAD Actualités : mardi 05 septembre 2006

- Au Sénégal, la gestion des ressources forestières présente de nombreux dysfonctionnements. C’est ce que mettent en évidence les résultats d’une étude menée durant deux ans sur la gestion décentralisée et l’économie de la filière charbon de bois.

- Avec 80 000 ha de couvert forestier déboisé chaque année, dont 30 000 ha imputés à la production de charbon de bois, le Sénégal aurait perdu la moitié de sa superficie forestière en 20 ans. Aujourd’hui, les ressources forestières, qui ne s’étendraient plus que sur 25% de la superficie du Sénégal, seraient en régression du fait de la conjugaison de nombreux facteurs dont la sècheresse, qui a sévi durant trois décennies jusqu’à la fin des années 90.

- S’agit-il alors d’une vision catastrophique liée aux conditions climatiques, à une augmentation irrépressible de la demande urbaine ou à un problème de gestion au niveau national ?

- L’analyse de la situation sur le terrain fait pencher la balance vers les deux dernières options. C’est ce que montrent les résultats d’un programme de recherche qui a duré deux ans et a été mené par le Cirad en partenariat avec le World Ressource Institute (Wri) et le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (Codesria). En effet, les enjeux économiques et politiques de la production de charbon de bois viennent parfois contrarier les mesures de gestion durable.

- Pour en savoir plus sur le site du CIRAD

Page publiée le 11 septembre 2006, mise à jour le 8 septembre 2007