Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Projet de lutte contre la dégradation des terres et de la promotion des activités génératrices de revenus dans la commune urbaine de Tanout, Région de Zinder (Niger)

2011

Projet de lutte contre la dégradation des terres et de la promotion des activités génératrices de revenus dans la commune urbaine de Tanout, Région de Zinder (Niger)

Niger

Titre : Projet de lutte contre la dégradation des terres et de la promotion des activités génératrices de revenus dans la commune urbaine de Tanout, Région de Zinder (Niger)

Pays : Niger

N° projet  : NER/SGP/OP5/Y1/CORE/LD/11/07

Durée : Start Date : 12/2011 End Date : 10/2012

Résumé du projet
Le site à récupérer de la Commune est une aire jadis importante pour la culture du gombo, de l’oseille de Corchorus sp ‘‘malohia’’, niébé etc. son importance a fait de lui le trésor des femmes du terroir. Elle est d’une importance capitale dans les activités génératrices de revenus et regorge de potentialités culturales énormes. Cependant, ces dernières années en proie à une dégradation massive, une surexploitation et une menace permanentes par l’ensablement, l’aire est en train de s’amenuiser et de perdre son potentiel cultural. C’est pourquoi la récupération, le bornage et l’appropriation de l’aire par les groupements féminins exploitants jadis de cette aire s’avèrent nécessaire non seulement pour permettre la régénération mais aussi développer les cultures maraichères, la production des gommiers afin de réduire la vulnérabilité de la population. Cette population est aussi vulnérable sur le plan alimentaire. La culture de base étant le mil, il n’y a pas de compléments alimentaires. Les femmes n’ont pas d’occupations et pourraient s’atteler à la diversification des cultures maraichères.
Un site maraîcher sera d’un apport très important dans non seulement la fourniture en légumes et crudités des populations vulnérables mais aussi appuyer régulièrement en crudités les exploitants et les populations des villages environnants. Une fois menées à terme, les activités permettront d’accroître la productivité des terres culturales et combattre les effets de surexploitation et de l’ensablement à travers une meilleure gestion des terres récupérées, reconstituer le couvert végétal et forestier pour stabiliser les cultures maraichères et la production du gommier en freinant l’érosion des sols, promouvoir un reboisement massif pour améliorer le milieu naturel.

Financement
Grant Amount : US$ 25,096.00
Co-Financing Cash : US$ 7,683.00
Co-Financing in-Kind : US$ 26,811.00

Bénéficiaire  : ORGANISATION POUR L’EPANOUISSEMENT DE LA FEMME ET DE L’ENFANT (ONG OREFE)

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 13 octobre 2014, mise à jour le 11 avril 2018