Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Projet de récupération 50 ha de terres dégradées et d’extension d’un site maraîcher à Tchambanga, Commune Urbaine de Dosso/Région de Dosso (Niger)

2011

Projet de récupération 50 ha de terres dégradées et d’extension d’un site maraîcher à Tchambanga, Commune Urbaine de Dosso/Région de Dosso (Niger)

Niger

Titre : Projet de récupération 50 ha de terres dégradées et d’extension d’un site maraîcher à Tchambanga, Commune Urbaine de Dosso/Région de Dosso (Niger)

Pays : Niger

N° projet  : NER/SGP/OP5/Y1/CORE/LD/11/12

Durée : Start Date : 12/2011 End Date : 1/2013

Contexte
Tchambanga est un village administratif de la commune urbaine de Dosso. Il est situé à environ 9 km sur la piste latéritique reliant Dosso au chef lieu de la commune rurale de Gollé. Le terroir de Tchambanga n’échappe pas aussi aux aléas climatiques, la dégradation des terres de cultures, la détérioration du couvert végétal et du tapis herbacé rendant du coup très délicat la pratique des cultures et l’élevage qui sont les principales activités des populations. Les terres cultivables du terroir sont localisées dans une vaste plaine entourée par des plateaux dénudés. L’eau de pluies qui tombent, ruisselle sur les versants. Elle crée au passage de multiples griffes d’érosion dans les champs, emporte du coup la bonne terre et ensevelis les cultures. Les pertes en terre sont importantes. Ce phénomène a fait en sorte que de plus en plus les terres cultivables dans la plaine sont progressivement abandonnées par les producteurs, réduisant ainsi leur potentiel de production et aussi le potentiel fourrager. La dégradation des terres de cultures et du couvert végétal progresse inexorablement vers le village.

Résumé du projet
Face à cette situation, les populations du village en collaboration avec le groupement féminin DAMA GAIKATE ont proposé cette alternative pour protéger les terres de cultures, restaurer le couvert végétal et inverser la tendance à la dégradation des ressources naturelles. Il s’agit de l’élaboration de manière participative de ce mirco projet de démonstration et de renforcement des capacités à travers l’organisation des travaux de récupération des terres de 50 hectares de terres dégradées sur un plateau de Tchambanga situé à environ 3 km au Nord – Ouest du village. C’est ainsi que la récupération de 50 hectares de dégradée à travers la diffusion des technologies adaptées à la récupération des terres dégradées, à la démonstration et au renforcement des capacités des populations en matière de protection de l’environnement. La pratique des cultures irriguées sera soutenue dans le cadre des activités génératrices de revenus des populations. Le site proposé pour cette activité de récupération des terres appartient aux populations locales du village de Tchambanga et ne souffre d’aucun litige foncier. La végétation au niveau du site quasi dénudé, est composée de quelques arbustes dont le guiéra senegalensis. Le tapis herbacé est quasiment nul.

Financement
Grant Amount : US$ 25,452.00
Co-Financing Cash : US$ 2,076.00
Co-Financing in-Kind : US$ 18,583.00

Bénéficiaire  : Groupement Féminin « Daama Gaikaté »

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 11 octobre 2014, mise à jour le 11 avril 2018