Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2004 → Modélisation de l’invariance d’échelle des champs de pluie sahéliens : application aux algorithmes d’estimation et aux études de variabilité climatique

Institut national polytechnique (Grenoble) (2004)

Modélisation de l’invariance d’échelle des champs de pluie sahéliens : application aux algorithmes d’estimation et aux études de variabilité climatique

Ali Abdou

Titre : Modélisation de l’invariance d’échelle des champs de pluie sahéliens : application aux algorithmes d’estimation et aux études de variabilité climatique

Modeling of the scale invariance of Sahelian rainfields : application to estimation algorithms and climatic variability studies.

Auteur : Abdou Ali

Etablissement de soutenance :Institut national polytechnique (Grenoble).

Grade : Doctorat : Océan, atmosphère, hydrologie : Grenoble, INPG : 2004

Résumé
Cette thèse porte sur l’élaboration d’un modèle d’invariance d’échelles de la structure spatiale des champs de pluie dans un contexte géostatistique et de son application pour évaluer des produits pluviométriques au Sahel. En identifiant les variabilités interne et externe des événement pluvieux comme des invariants climatologiques, une relation analytique permet de déduire la structure spatiale des champs pluri-événementiels en fonction du nombre d’événements. Le modèle ainsi établi a servi de cadre conceptuel pour définir une fonction d’erreur d’estimation des pluies. Une analyse comparative des méthodes de krigeage a, par ailleurs, permis de calculer de manière réaliste des valeurs de référence pour calibrer et valider la fonction d’erreur. Celle-ci est utilisée pour évaluer les réseaux pluviométriques et intercomparer des produits issus de l’estimation des pluies par satellite. Dans une dernière partie, les bases d’un modèle conceptuel régional de simulation des pluies en zone sahélienne, prenant en compte la dynamique des systèmes convectifs pluviogènes, sont proposées. Ce modèle servira à terme à produire des scénarios pluviométriques aux échelles régionales pour tester l’impact hydrologique ou agronomique de la variabilité climatique.

Présentation (SUDOC)

Version intégrale

Page publiée le 15 septembre 2006, mise à jour le 16 mars 2019