Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Mauritanie → Régénération de l’acacia Sénégal, encore appelé gommier blanc, dans la commune d’Agjert, moughataa d’Aioun el Atrouss (Mauritanie)

2008

Régénération de l’acacia Sénégal, encore appelé gommier blanc, dans la commune d’Agjert, moughataa d’Aioun el Atrouss (Mauritanie)

Mauritanie

Titre : Régénération de l’acacia Sénégal, encore appelé gommier blanc, dans la commune d’Agjert, moughataa d’Aioun el Atrouss (Mauritanie)

Pays : Mauritanie

N° projet  : MAU/SGP/OP4/CORE/07/11

Durée : Start Date : 7/2008 End Date : 7/2009

Résumé du projet
La région du Hod el Gharbi était connue pour sa richesse biologique et la densité de ses zones humides. Il y a quelques décennies on y retrouvait d’importants écosystèmes peuplés principalement d’acacia Sénégal et la production de la gomme arabique y était très importante. Aujourd’hui avec le phénomène de la désertification qui a entrainé la dégradation des terres de cette zone, cette espèce est devenue pratiquement introuvable. C’est en vue de reconstituer ce milieu et de lutter contre la menace de déforestation et de dégradation des terres qui en est le corolaire que l’ONG ADC CHAM s’engage avec l’appui du programme GEF/SGP à mettre en œuvre un projet qui couvrira 100 ha dans une phase pilote de régénération de la gomme arabique. Il s’agira de procéder au reboisement de cette zone et de la mettre en défens. Une pépinière d’une capacité de 30 000 plants sera mise en place. Des actions de sensibilisation et des techniques de saignée de la gomme seront organisées au profit des populations bénéficiaires ; de même que des actions de sensibilisation et de renforcement des capacités sur le PO15 du GEF seront organisées au niveau local en vue d’améliorer la prise de conscience sur les enjeux de la problématique de dégradation des terres et ses conséquences.

Résultats
La population locale consciente et formée sur l’approche éco-systémique et l’importance de chaque espèce dans le fonctionnement de l’écosystème et la nécessité de la conserver pour en profiter et en faire profiter les générations futures. Une conservation et une gestion durable des ressources naturelles et développement de techniques de multiplication du gommier, sa plantation et entretien in situ. La population locale fixée dans son terroir par le développement de la filière gomme arabique assurant des revenus supplémentaires pour celle-ci.

Financement
Grant Amount : US$ 23,092.00
Co-Financing Cash : US$ 2,500.00
Co-Financing in-Kind : US$ 5,500.00

Bénéficiaire  : Association de Développement Communautaire (CHAM)

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 3 octobre 2014, mise à jour le 25 mai 2018