Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2003 → Intéractions élevage-environnement : dynamique des paysages et évolution des pratiques pastorales dans les fronts pionniers du sud-ouest du Burkina Faso

Université Paul Valéry (Montpellier) (2003)

Intéractions élevage-environnement : dynamique des paysages et évolution des pratiques pastorales dans les fronts pionniers du sud-ouest du Burkina Faso

Botoni Hazin Edwige

Titre : Intéractions élevage-environnement : dynamique des paysages et évolution des pratiques pastorales dans les fronts pionniers du sud-ouest du Burkina Faso

Auteur : Hazin Edwige Botoni

Université de soutenance : Université Paul Valéry (Montpellier).

Grade : Doctorat : Biologie des populations et écologie : Montpellier III : 2003

Résumé
Comment l’évolution des paysages, espaces ressources des systèmes d’élevage extensifs, influence t-elle les pratiques pastorales mises en oeuvre par les éleveurs, tout en sachant que ces paysages sont construits par les pratiques agricoles et pastorales passées ou en cours ? La question a été abordée sur deux terrains contrastés présentant des taux d’occupation différentiels : les terroirs de Ouara et de Torokoro, tous deux en zone de savanes sub-humide (900-1000 mm de pluie) du Burkina Faso. Le paysage est l’évolution des paysages a été abordée selon une approche diachronique. Une modélisation des transformations paysagères à trois dates (1956, 1983 et 1998), montre les tendances de reconversion dans les types d’occupation des terres. Ces transformations paysagères ont été ensuite confrontées aux dynamiques socio-économiques pour dégager les facteurs-clés des évolutions paysagères en cours. A l’échelle de la station, l’évolution de la biodiversité végétale dans les paysages est abordée par une approche synchronique qui compare la composition floristique de pâturages soumis à différents degrés de pressions pastorales et ce, sur des végétations naturelles et transformées à travers des études de cas. Le dernier volet de l’étude confronte l’évolution du paysage et la mobilité du cheptel à travers une analyse comparée des modes de conduites au pâturage en fonction des contextes écologiques. Les déterminants de la mobilité pastorale sont proposés aussi bien pour la conduite quotidienne qu’à l’échelle des saisons. Une application a été développée sous SIG pour modéliser le déplacement des troupeaux. Elle permet de calculer la fréquentation des différents faciès de végétation par les troupeaux bovins et d’y quantifier la pression de pâturage.

Mots clés : Diversité végétale - Pastoralisme - Pâturages - Écologie du paysage - Burkina Faso

Résumé : Système Universitaire de Documentation

Page publiée le 15 septembre 2006, mise à jour le 20 janvier 2017