Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Mali → Actions de restauration des terres dégradées au bénéfice de la conservation de la biodiversité et la sauvegarde du fleuve Bani (Mali)

2004

Actions de restauration des terres dégradées au bénéfice de la conservation de la biodiversité et la sauvegarde du fleuve Bani (Mali)

Mali

Titre : Actions de restauration des terres dégradées au bénéfice de la conservation de la biodiversité et la sauvegarde du fleuve Bani (Mali)

Pays : Mali

N° projet  : MLI/03/28

Durée : Start Date : 2/2004 End Date : 2/2006

Résumé du projet
Le projet vise la restauration des terres dégradées en vue de la conservation de la biodiversité et l’application des techniques appropriées pour éviter le comblement du fleuve Bani. Le projet va entreprendre des activités de sensibilisation a grande échelle sur les liens entre la dégradation des terres, des pâturages et des berges avec la perte de la biodiversité et le comblement du fleuve ; mettre en place des comités villageois chargés de la planification des activités a entreprendre ; renforcer les capacités techniques et organisationnelles des 60 membres des comités sur la défense et restauration des sols ; former et équiper deux pépiniéristes villageois pour produire 1500 afin de restaurer 44 h de terres dégradées ; mettre en place une convention locale pour la gestion des terres et des essences végétales

Résultats
60 % au moins de paysans et paysannes dans les 2 villages s’engagent dans les travaux de restauration des terres dégradées, la conservation de la biodiversité et la protection des berges du fleuve Bani ; 60 paysans (30 hommes et 30 femmes) sont organisés et formés aux différentes techniques de défense et de restauration des sols et à la conduite de la régénération naturelle ; 1500 pieds d’essences autochtones et 15000 éclats de souches d’anthropogon sont produites par 2 pépiniéristes villageois ; 44 ha de terres dégradées (20 ha de champs, 20 ha de pâturages et 4 ha de bers) sont restaurés avec les ressources biologiques, soit 232 ha/village ;des règles traditionnelles de gestion des terres et des essences végétales (ligneuses et herbacées) sont identifiées, améliorées et traduites sous forme de convention locale.

Financement
Grant Amount : US$ 41,958.56
Co-Financing Cash : US$ 60,965.00
Co-Financing in-Kind : US$ 49,906.00

Bénéficiaire  : Association Malienne pour la promotion du Sahel

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 15 octobre 2014, mise à jour le 8 juin 2018