Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Mali → Appui a la Conservation participative des ressources biologiques de la Réserve de Faune du Bafing (Mali)

2001

Appui a la Conservation participative des ressources biologiques de la Réserve de Faune du Bafing (Mali)

Mali

Titre : Appui a la Conservation participative des ressources biologiques de la Réserve de Faune du Bafing (Mali)

Pays : Mali

N° projet  : MLI/01/28

Durée : Start Date : 12/2001 End Date : 12/2002

Résumé du projet
Ce projet vise a soutenir les actions en faveur de la faune et de l’environnement dans une réserve tres importante en terme de biodiversité.
La réserve de faune du Bafing est la dernière savane arborée soudanienne relativement intacte au Mali. Elle constitue le point le plus septentrional de la distribution des chimpanzés, une espèce menacée au plan international. La zone est aussi habitée par les dernières populations viables de buffles nains et d’élan de derby au Mali. Les communautés résidentes de la réserve tirent une partie importante de leurs besoins alimentaire, pharmacologique et culturel des ressources de la biodiversité de cette zone. L’enclavement de la zone a permis a l’importante diversité biologique d’etre sauvegardée a ce jour, mais les feux de brousse, le défrichement, la transhumance, l’extraction d’or et l’expansion de la culture du coton mettent en péril la réserve aujourd’hui. En s’appuyant sur les réalisations des autres intervenants dans la zone (DNCN, DED, PAEPA, PNUD, IUCN) ce projet visait a contribuer au renforcement de la participation communautaire a la gestion durable des ressources biologiques de la réserve.

Stratégies de mise en œuvre : Tout au long du projet des animations ont servi a sensibiliser les populations sur leur responsabilité dans la gestion de la réserve et l’exploitation durable des ressources de leur terroir. Un comité villageois de surveillance (CVS), choisi en assemblée générale dans chaque village, a été formé et doté en vélos. Les CVS, parfois accompagné par les agents locaux de la conservation de la nature, et avec l’appui de l’ONG ont entrepris des patrouilles trois fois par mois pour lutter contre le braconnage, la transhumance, et l’exploitation illégale des ressources forestières. L’ONG a pris des démarches pour donner des statuts officiels a ces comités.
Pour réduire la pression humaine sur le gibier sauvage, le projet a voulu mettre en place des centres villageois d’élevage de petits gibiers (aulacodes et porcs-épics), les premiers au Mali. Des comités d’élevage choisi par les chefs de village ont construit deux sites et ont reçu une formation dans la matière.
Le projet a aussi formé et équipé (en combinaison, fumoirs etc.) 25 apiculteurs pour leurs permettre d’exploiter le miel par des techniques améliorées pour éviter les feux de brousse et l’abattage d’arbres. Une formation sur la construction de ruches améliorées a aussi été menée par le projet. Vingt-cinq femmes ont bénéficié d’une formation en matière de transformation des sous produits du miel en bougie, pommade, et savon ; et une association de femme a été formée dans les techniques de l’exploitation durable du Teklea.

Financement
Grant Amount : US$ 29,413.69
Co-Financing in-Kind : US$ 24,782.00

Bénéficiaire  : Association Malienne pour la Conservation de la Faune

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 27 novembre 2014, mise à jour le 11 juin 2018