Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Mali → Opération sauvegarde de la rivière de N’Tjicounani (Mali)

2000

Opération sauvegarde de la rivière de N’Tjicounani (Mali)

Mali

Titre : Opération sauvegarde de la rivière de N’Tjicounani (Mali)

Pays : Mali

N° projet  : MLI/00/02

Durée : Start Date : 2/2000 End Date : 1/2002

Résumé du projet
Ce projet vise a sécuriser le cours de la rivière de N’Tjicounani qui elle-même est un affluent du Fleuve Niger. Permet aussi de renforcer l’initiative des populations pour protéger leur écosystème qui renferme des espèces rares et intéressantes sur le plan de la médecine traditionnelle.
Jusqu’aux années 1970 une galerie forestière dense et riche en espèces végétales (bambou, raphia, et "sama tlo," etc.) longeait la rivière de N’tjicounani, dans la région de Sikasso, et abritait une faune abondante (caïmans, varans, poissons…). Mais les épisodes de sécheresse a partir années 1970, et les actions anthropiques (notamment les feux de brousse et l’exploitation abusive des espèces ripicoles), ont mené a la dégradation de cet écosystème ripicole. Le couvert végétal a fortement été réduit, des essences médicinales ont disparu, la rivière a commencé a se combler et la période, pendant laquelle les lits mineurs de la rivière étaient secs, augmentait d’année en année. La subvention du PPS/FEM visait a appuyer l’Association Villageoise (AV) et les habitants de N’tjicounani dans leurs actions pour sauvegarder et restaurer la rivière de N’tjicounani.

Stratégies de mise en oeuvre  : Avant l’arrivée du projet l’AV de N’tjicounani et le Conseil de village avaient déjà initié le curage de la rivière sur 2.5 km par le surcreusement du lit mineur près du village ; et formellement interdit la coupe le long du cours d’eau et les feux de brousse tardifs dans le terroir depuis 2 ans. L’association des chasseurs a été chargée de veiller a ces mesures. L’AV a sollicité la subvention du PPS/FEM pour l’installation d’une pépinière et d’une pompe solaire avec un bassin de stockage de 20m3 afin d’appuyer la poursuite du curage de la rivière et l’enrichissement des berges en espèces ripicoles. L’AV a elle-même contribué 2 millions F CFA pour les équipements solaires, et a mobilisé la main d’œuvre importante pour le surcreusement des lits mineurs et majeurs de la rivière sur 1.5 km (profondeur 0.5 m, largeur 5m). Deux lampadaires solaires et un grillage ont aussi été installés pour assurer la sécurité des équipements. Enfin, les exploitants du bambou se sont organisés en groupement pour faire l’exploitation contrôlée et durable de cette espèce.

Financement
Grant Amount : US$ 31,605.10
Co-Financing Cash : US$ 12,012.00
Co-Financing in-Kind : US$ 13,858.00

Bénéficiaire  : Association Villageoise de N’Tjicounani

GEF Small Grants Programme

Page publiée le 13 novembre 2014, mise à jour le 11 juin 2018