Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2014 → Les modes de gestion privés des services d’eau potable et d’assainissement et la santé dans les pays en développement : constitution d’une base de données

Montpellier SupAgro 2014

Les modes de gestion privés des services d’eau potable et d’assainissement et la santé dans les pays en développement : constitution d’une base de données

Djibo Ousmane

Titre : Les modes de gestion privés des services d’eau potable et d’assainissement et la santé dans les pays en développement : constitution d’une base de données

Auteur : Djibo Ousmane

Etablissement de soutenance : Montpellier SupAgro (FRA),

Diplôme : Master 2014

Résumé
L’approvisionnement en eau potable et la fourniture en assainissement sont caractérisés par le monopole naturel local et les externalités positives ou négatives sur la santé des populations. En nous focalisant sur la question des externalités, nous cherchons à mettre en évidence l’effet des différents modes de gestion privés des services d’eau potable et d’assainissement en zone urbaine sur la santé des enfants dans les pays en développement, plus particulièrement, sur le taux de prévalence de la diarrhée chez les enfants de moins de cinq ans. Tout d’abord, notre contribution majeure est d’avoir constitué une base de données originale sur les services privés d’eau potable et d’assainissement et sur la santé des populations dans les pays en développement. Ensuite, à partir de ces bases de données, nous trouvons que sur la période de 1987 à 2014, les contrats de types greenfield apparaissent plus importants, soit 30,38%, alors que les contrats de cession ne représentent que 1,8% du total des 1547 contrats présents dans 83 pays en développement. Quant aux contrats d’affermage et de gestion, et les contrats de concession, ils représentent respectivement 10,27% et 25,14% du total des contrats passés avec les opérateurs privés. De plus, la plupart des contrats de cession, de concession, d’affermage et de gestion sont présents en Amérique Latine, soit respectivement 46,43%, 50,13% et 30,19%, alors que les projets greenfield sont majoritairement en Asie, soit 85,74%. Par ailleurs, sur la période de 1986 à 2012, le taux de prévalence de la diarrhée représente globalement 11,9% chez les enfants de moins de cinq ans en zone urbaine présents dans 43 pays en développement. Il apparait plus important en Amérique Latine, avec un taux de 12,29%. Il est moins élevé en Asie, avec un taux de 10,97%. Enfin, nous avons formulé des hypothèses sur les différents types de contrats qui sont à tester dans le cadre de futures recherches.

Sujet : Gestion de l’eau ; Assainissement ; Reseau d’eau potable ; Privatisation ; Sante publique ; Pays en developpement ; Base de données ; Mémoire

Présentation (Montpellier Sup Agro)

Page publiée le 4 novembre 2014, mise à jour le 30 décembre 2017