Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2014 → Comparaison de deux méthodes d’évaluation du risque de lixiviation des nitrates d’origine agricole : application sur les productions de la région du Gharb (Maroc)

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM) 2014

Comparaison de deux méthodes d’évaluation du risque de lixiviation des nitrates d’origine agricole : application sur les productions de la région du Gharb (Maroc)

Boumghar Y.

Titre : Comparaison de deux méthodes d’évaluation du risque de lixiviation des nitrates d’origine agricole : application sur les productions de la région du Gharb (Maroc)

Auteur : Boumghar Y.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (IAMM)

Diplôme : Master of Science (MS) 2014

Résumé
L’évaluation de la pollution causée par des nitrates d’origine agricole est une étape clé dans la prévention de la contamination de l’environnement et de la ressource naturelle. En effet, l’utilisation des engrais chimiques et organiques engendre des risques de contaminations chimiques de l’eau et du sol qui peuvent avoir des conséquences néfastes pour l’homme et pour les organismes vivants autres que l’homme. Afin de mieux résoudre ces problèmes de lixiviation vers les nappes souterraines, les chercheurs ont développé plusieurs approches (instruments et modèles) pour estimer cette pollution. C’est dans ce contexte que s’inscrit notre travail, qui consiste à comparer deux méthodes de calcul de la pression nitrique afin d’évaluer les risques de contamination des eaux souterraines par lixiviation d’azote au niveau des parcelles agricoles, liés à l’utilisation des produits de fertilisation des cultures (minérales et/ ou organiques). Ces deux méthodes utilisent des calculs très différents : tandis que la première dite « méthode simple » considère le compartiment sol-plante comme un système linéaire, la seconde est plus complexe et intègre dans son calcul d’autres indicateurs comme le bilan hydrique, considéré comme un élément important permettant d’évaluer l’indicateur dit « indicateur de pression azoté » ou bien « indicateur de contamination ».

Sujet : LESSIVAGE DU SOL ; ENGRAIS AZOTE ; POLLUTION DE L’EAU SOUTERRAINE ; BILAN HYDRIQUE ; EVALUATION IMPACT SUR ENVIRONNEMENT ; INDICATEUR ENVIRONNEMENTAL ; MAROC ; GHARB

Présentation (Catalogue MeditAgri)

Page publiée le 4 novembre 2014, mise à jour le 13 novembre 2017