Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2012 → LOCALISATION DES DÉTERMINANTS DE LA SUPPRESSION DE QUELQUES SOUCHES DE PSEUDOMONAS ISOLÉES DE LA RHIZOSPHÈRE DE LA POMME DE TERRE

Université Ferhat Abbas de Sétif (2012)

LOCALISATION DES DÉTERMINANTS DE LA SUPPRESSION DE QUELQUES SOUCHES DE PSEUDOMONAS ISOLÉES DE LA RHIZOSPHÈRE DE LA POMME DE TERRE

MEZAACHE Samia

Titre : LOCALISATION DES DÉTERMINANTS DE LA SUPPRESSION DE QUELQUES SOUCHES DE PSEUDOMONAS ISOLÉES DE LA RHIZOSPHÈRE DE LA POMME DE TERRE

Auteur : MEZAACHE Samia

Université de soutenance : Université Ferhat Abbas de Sétif

Grade : Doctorat en Sciences 2012

Résumé
Un total de 65 isolats de Pseudomonas spp. fluorescents ont été isolés à partir de divers sols rhizosphériques cultivés ou ayant reçu une culture de pomme de terre constituants 2 biotopes différents. L’espèce type de ce groupe Pseudomonas aeruginosa en plus de trois autres P. fluorescens P. putida et P. chlororaphis ont été retrouvées avec cependant une prédominance de la seconde espèce. Ce résultat confirme une fois de plus le caractère ubiquiste et la capacité d’adaptation de ce groupe bactérien, particulièrement dans la rhizosphère. Les profils trophiques des isolats ont mis en évidence une diversité importante quand à leur métabolisme carboné, ce qui s’est traduit par une divergence entre les profils trophiques et les résultats l’identification. Il semblerait que les biotopes influent considérablement la répartition des isolats, et probablement les sélectionner en fonction de leurs profils trophiques. Parmi ces isolats certains, producteurs de métabolites secondaires (bactériocines, sidérophores, acide cyanhydrique, phosphatases, acide salicylique, acide indole acétique, phénazines……..), ont montré un pouvoir antagoniste in vitro vis à vis de nombreux agents bactériens et phytopathogènes fongiques. Le rôle d’antagoniste, de promoteur de la croissance végétale, de la compétence rhizosphérique ainsi que la résistance aux antibiotiques ont été rapportés. Ces caractères ont été retrouvés chez les isolats rhizosphériques. Toutefois cette compétence rhizosphérique s’exprime mieux dans un sol naturel que dans un sol stérile. Les essais in situ conduits dans un sol naturel avec différents isolats ont montré que, ces derniers protégeaient les plantes bactérisées à des degrés variables vis à vis des fusarioses vasculaires, en réduisant l’incidence et les symptômes de la maladie et en stimulant la croissance des plantes ; ceci est en corrélation avec les compétences métaboliques et rhizosphérique des isolats.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 16 novembre 2014, mise à jour le 20 septembre 2018