Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2013 → Effets des molécules osmoprotectrices sur la survie et l’activité de azotobacter et sur la croissance du blé dur en milieu salin

Université Ferhat Abbas de Sétif (2013)

Effets des molécules osmoprotectrices sur la survie et l’activité de azotobacter et sur la croissance du blé dur en milieu salin

SILINI Allaoua

Titre : Effets des molécules osmoprotectrices sur la survie et l’activité de azotobacter et sur la croissance du blé dur en milieu salin

Auteur : SILINI Allaoua

Université de soutenance : Université Ferhat Abbas de Sétif

Grade : Doctorat en Sciences 2013

Résumé
L’accumulation de solutés compatibles est souvent prise comme une stratégie de base pour la protection et la survie des plantes sous stress salin et aride. Les apports exogènes de proline et de glycine bétaine ou l’inoculation de bactéries rhizosphériques sont une approche possible pour surmonter les effets délétères de l’environnement sur la croissance végétale. Afin de sélectionner des Azotobacter aux multiples activités PGPR, un total de 09 souches bactériennes sont isolées de 3 sols rhizosphériques. Elles sont caractérisées par leur capacité de fixer l’azote et sont aussi testées in vitro pour leurs activités d’amélioration de la croissance végétale telles que la production de l’acide indole acétique (AIA), du cyanure d’hydrogène (HCN), des sidérophores, de l’ammoniac (NH3), de la solubilisation des phosphates, de l’activité antifongique ainsi que de la capacité de synthèse d’une ACC désaminase. La totalité des souches fixe l’azote, produit du NH3 et possède la capacité de solubiliser les phosphates sur milieu PVK liquide contenant du Ca3(PO4)2 comme source de phosphates à des taux supérieurs à 20µg/ml. 70 % des souches produisent une concentration d’AIA supérieur à 10 µg/ml. 80% produisent des sidérophores à des taux supérieurs à 20%. 4 souches ont activité antifongique envers deux souches fongiques ou plus. L’existence d’une ACC désaminase est observée chez les souches AZ5 et AZ6. Seule AZ6 est capable de synthétiser du HCN. Sa caractérisation phylogénétique par le séquençage du gène de l’ARNr 16S révèle son appartenance à l’espèce A .chroococcum. Le taux cumulé et le pourcentage final de germination diminuent significativement (p ˂ 0,05) lorsque les concentrations de NaCl augmentent (de 0, à 200 mM). L’inoculation par A .vinelandii ou AZ6 et l’application exogène de proline (5 mM) ont un effet positif sur la germination. Le taux d’accumulation de Na+ dans les racines est important à 100 mM et augmente à 200 mM. La concentration de K + diminue quand la salinité augmente. A 200 mM de NaCl, l’inoculation en présence de proline stimule la production de la chlorophylle et les taux intracellulaires de proline et de potassium, chez la variété Waha. Par contre, les teneurs en acides aminés restent inchangées. L’effet de l’interaction entre la salinité et l’inoculation est significatif. La corrélation entre la salinité et l’apport exogène de molécules osmoprotectrices n’est pas significative chez la variété Bousselam. L’osmoprotection des bactéries rhizosphériques peut jouer un rôle pour une meilleure tolérance du blé dur au stress salin.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 12 novembre 2014, mise à jour le 10 octobre 2018