Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2011 → Le rendement et l’efficience d’utilisation de l’eau de la culture de blé (triticum durum, Desf) sous les effets du précédent cultural et de l’outil du sol en environnement semi-aride

Université Ferhat Abbas de Sétif (2011)

Le rendement et l’efficience d’utilisation de l’eau de la culture de blé (triticum durum, Desf) sous les effets du précédent cultural et de l’outil du sol en environnement semi-aride

LATRECHE Filali

Titre : Le rendement et l’efficience d’utilisation de l’eau de la culture de blé (triticum durum, Desf) sous les effets du précédent cultural et de l’outil du sol en environnement semi-aride.

Auteur : LATRECHE Filali

Université de soutenance : Université Ferhat Abbas de Sétif

Grade : Magister Amélioration de la production végétale 2011

Résumé
La réponse du rendement et de l’efficience d’utilisation de l’eau de la culture du blé (Triticum durum Desf.) variété Waha a été testée sous l’effet combiné du précédent cultural jachère et blé travaillés à la charrue à socs (CS), à disques (CD) ou au scarificateur (SC). Le principe d’évaluation de l’effet est fondé sur la mesure du taux d’humidité sur les tranches du sol de 0-20, 20-40 et 40-60 cm au cours du cycle végétatif. Les résultats révèlent que Waha cultivée après blé entre en condition précoce de stress hydrique et qui survient en arrière cycle avec un niveau plus intense relativement au précédent jachère. Le déficit hydrique relevé au cours de la campagne 2008/2009 est de 226.3 mm sur précédent blé et sur jachère il est de 201.0 mm. L’indice du stress hydrique baisse à 0.45 à la première décade de mai. Sur jachère, Waha dispose d’un supplément d’humidité de 40.2 mm sur les 60 cm de profondeur et réalise un rendement grain (RDT) de 26.8 qha-1 et l’efficience moyenne d’utilisation de l’eau pour produire du grain (EUErdt) est de 10.6 kgmm-1ha-1. Cultivée après blé, son potentiel productif se réduit de 53.14% (RDT) et 51.4% (EUErdt). Waha produit plus de grains sous charrue à socs (25.9) qha-1. La performance de la céréale en pluviale sur les Hauts Plateaux Sétifiens recommande une gestion de pratiques culturales liée à l’application des concepts de l’agriculture de conservation.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 16 novembre 2014, mise à jour le 24 septembre 2018