Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Isolement et identification des bactéries productrices d’exo polysaccharides à partir de la rhizosphére de blé dur (triticum durum L.)

Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (2009)

Isolement et identification des bactéries productrices d’exo polysaccharides à partir de la rhizosphére de blé dur (triticum durum L.)

Boukhelata, Nadia

Titre : Isolement et identification des bactéries productrices d’exo polysaccharides à partir de la rhizosphére de blé dur (triticum durum L.)

Auteur : Boukhelata, Nadia

Université de soutenance : Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène

Grade : Magister 2009

Résumé
Les polysaccharides sont les macromolécules les plus abondantes sur terre. Ils présentent une grande diversité de structure chimique et de propriétés fonctionnelles (rhéologiques et biologiques) qui ont été peu explorées. Dans cette thèse, nous avons proposé de croiser la diversité chimique des polysaccharides de la rhizosphère avec la diversité des bactéries telluriques, permettant ainsi de mettre en place de nouvelles collections de souches productrices d’exopolysaccharides. En effet, 20 sols rhizosphériques cultivés en blé dur provenant de différentes régions d’Algérie ont été choisis pour l’isolement de bactéries productrices d’exopolysaccharides. En se basant sur les caractéristiques rhéologiques des polymères produits, nous avons pu sélectionner 8 souches parmi les 73 souches isolées.L’étude phénotypique des 8 souches sélectionnées, a permis leur rapprochement aux deux genres Paenibacillus et Micrococcus.Une étude phylogénétique réalisée sur 3 souches bactériennes CHL 0102, LAK 0203 et LAK 030301, a montré qu’elles appartiennent toutes à l’espèce Paenibacillus polymyxa.L’analyse par HPLC des EPS produits par ces 3 souches a montré une composition identique (polyfructoses). Ceci laisse supposer que les trois EPS sont des lévanes. L’analyse de la capacité de rétention d’eau de ces exopolysaccharides produits par les souches bactériennes correspondantes, a montré des taux de rétention important allant jusqu’à 40%. Par ailleurs, l’amendement d’un sol rhizosphérique de texteure argileuse (provenant de l’ ITGC d’ Oued Smar) par de faibles concentrations de ces polymères (0.6%), a induit une amélioration significative de la capacité de rétention d’eau du sol. Cette amélioration est surtout le résultat d’une réorganisation structurale du sol suite à l’addition de ces polymères, en augmentant le volume poral.

Mots Clés : Polysaccharides Rhizosphère Blé dur Bacillus Staphylococcus aureus

Portail National de Signalement des Thèses

Page publiée le 17 novembre 2014, mise à jour le 13 septembre 2018