Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2008 → Apport de la télédétection à haute résolution à la discrimination lithologique en domaine semi désertique et aride : application à la région du Djebel Drissa (massif des Eglab)

Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediène (2008)

Apport de la télédétection à haute résolution à la discrimination lithologique en domaine semi désertique et aride : application à la région du Djebel Drissa (massif des Eglab)

Hammad Nabila

Titre : Apport de la télédétection à haute résolution à la discrimination lithologique en domaine semi désertique et aride : application à la région du Djebel Drissa (massif des Eglab)

Auteur : Hammad, Nabila

Université de soutenance : Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediène

Grade : Magister 2008

Résumé
Lors de la cartographie des zones semi-désertiques et arides, les géologues sont confrontés à différents problèmes. L’étendue des terrains d’étude, les conditions climatiques très rudes, et l’accès limité aux affleurements (reliefs escarpés, masqués par des recouvrements) et les durées de missions limitées rendent souvent l’information géologique et structurale inaccessible, hétérogène et discontinue. Pour pallier ces problèmes, l’utilisation de données de télédétection aérienne et spatiale peut constituer une source d’information très appréciable. Le présent travail a pour objectif principal d’évaluer l’apport de la télédétection à l’étude du complexe pluto-volcanique du Djébel Drissa dans le massif des Eglab (Sahara du sud-ouest). Dans cette région très bien étudiée par les méthodes classiques de prospection, nous avons utilisé cette technique afin de mieux identifier les unités lithologiques et structurales. L’étude des unités lithologiques et des accidents majeurs du complexe du Djébel Drissa se base sur l’interprétation visuelle des images multispectrales LANDSAT ETM+ et ASTER traitées numériquement. Elle fait mieux ressortir les limites entre les différentes unités lithologiques et la reconnaissance des grandes structures géologiques. En effet, les techniques de traitements spécifiques employées, à savoir l’analyse en composante principale, les différentes compositions colorées et la transformation RVB/HSV réalisées à partir de néo-bandes générées et de certaines bandes brutes ont permis de délimiter les contours du massif granitique du Djébel Drissa et de certains des sous faciès qu’il renferme grâce à la variation des teintes entre deux unités voisines. Les filtres directionnels dans de nombreuses directions appliqués à l’image LANDSAT ETM+ ont permis de mieux identifier les linéaments majeurs de la zone d’étude, dont les orientations sont similaires aux accidents principaux mis en évidence dans les Eglab. Des linéaments plus fins ont été déterminés sur les images ASTER rehaussées. Une carte linéamentaire de synthèse du massif a été établie à partir des différentes interprétations. La carte géologique obtenue par la superposition des résultats des analyses lithologique et structurale, donne une autre image de la région étudiée et apporte des informations nouvelles sur les contacts des unités lithologiques et le schéma structural.

Mots Clés : Télédétection : Sahara (Algérie) Régions arides Traitement d’image : techniques numériques

Portail National de Signalement des Thèses

Présentation

Page publiée le 12 novembre 2014, mise à jour le 29 septembre 2018