Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 1995-1999 → Quantité et qualité des eaux souterraines de la région de Khenchela (Garaet Tarf)

Université Badji Mokhtar Annaba (1996)

Quantité et qualité des eaux souterraines de la région de Khenchela (Garaet Tarf)

Houha, Belkacem

Titre : Quantité et qualité des eaux souterraines de la région de Khenchela (Garaet Tarf)

Auteur : Houha, Belkacem

Université de soutenance : Université Badji Mokhtar Annaba

Grade : Magister 1996

Résumé
Les données de divers paramètres ( morphométriques, hydroclimatologiques, géologiques, hydrogéologiques, hydrodynamiques, et, hydrochimiques ), tout de même fragmentaires, nous ont permis de quantifier les ressources en eaux de la plaine de Garaet Tarf et d”apprécier leur qualité physico-chimique. Les différentes méthodes de classification des climats se concordent sur un climat subhimide près des reliefs et semi-aride dans la plaine. Cependant, dans tout le bassin de Garaet Tarf, le climat est de type semi-aride Les précipitations sont caractérisées par leur irrégularité et leur torrentialité ; la moyenne annuelle sur l’ensemble du bassin est de 470 mm pour la période 1913 - 1938 et de 400 mm pour la période 1971 - 1992. l’évapotranspiration réelle est de 370 mm. Le ruissellement et l”infiltration, dans la région de khenchela, mobilisent respectivement 14 % et 11 % des précipitations. L’apport annuel de la plaine en eau estimée à partir des données climatologiques est de l’ordre de 34 x 10-6 m3 /an. La dénivellation du relief de l”Aures qui le porte à 1 000 mètres au-dessus des hautes plaines Sud-constantinoises et à 2 000 mètres au-dessus du Sahara et les pluies __importantes qu’il dort à son altitudes ont donné à la région de khenchela un climat ternperé La géologie du bassin se présent comme une synthèse des travaux réalisés par plusieurs auteurs à coté des observations de surface et de corrélation de nombreux forages hydrauliques. Trois ensembles se dégagent de cette étude : un substratum marneux sur lequel repose un comblement quaternaire ancien et récent à texture hétérogène, les formations carbonatées et gréseuses sont d’un intérêt hydrogéologique important L ’ etude hydrogéologique nous a permis de situer les niveaux perméables susceptible de constituer des aquifères. A cet effet, les aquifères du quaternaire, miocene et du crétacé, ont mis en évidence deux types de nappes : la nappe superficielle du mio- quaternaire et la nappe profonde du maestrichtien supérieur.

Mots Clés : plaine de Garaet Tarf qualité physico-chimique un climat subhumide un climat semi-aride dans la plaine région de Khenchela

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 9 novembre 2014, mise à jour le 4 octobre 2018