Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Effets du stress salin sur la croissance et la physiologie de deux variétés de vigna unguiculata L

Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (2009)

Effets du stress salin sur la croissance et la physiologie de deux variétés de vigna unguiculata L

Osmane, Sihem

Titre : Effets du stress salin sur la croissance et la physiologie de deux variétés de vigna unguiculata L

Auteur : Osmane, Sihem

Université de soutenance  : Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène

Grade : Magister 2009

Résumé
Le présent travail se propose d’étudier l’effet du stress salin induit par des concentrations croissantes de chlorure de sodium 3 g.L-1 (51,3 mM), 6 g.L-1 (102,5 mM) et 9 g.L-1 (153,8 mM) sur le comportement morpho-physiologique de deux variétés de Vigna unguiculata L. Nos résultats montrent que sous l’effet de 3 g.L-1 de NaCl, la croissance et la physiologie des plantules ne sont pas significativement affectées. Cependant, à des niveaux de salinité supérieurs, le sel affecte la majorité des paramètres évalués. A l’échelle de la plante entière, la présence de 6 g.L-1 et 9 g.L-1 de sel induit chez les deux variétés une réduction de la longueur, de la masse des matières fraîche et sèche des parties aérienne et racinaire des plantules ainsi que la surface des feuilles. La détermination de la masse de matière sèche des plantules révèle en outre, que les deux variétés de Vigna sont modérément sensibles à la salinité. A l’échelle cellulaire, le sel provoque une réduction de la teneur en protéines des feuilles ainsi que certains paramètres associés à la photosynthèse dont les chlorophylles totales, les caroténoïdes, les sucres solubles et l’amidon. Le sel perturbe également l’alimentation hydrique des plantules mais induit aussi une accumulation de la proline qui pourrait jouer un rôle déterminant dans l’ajustement osmotique. Nos résultats ont par ailleurs, montré que la teneur en substances réactives à l’acide thiobarbiturique dont le malondialdéhyde et la fuite relative d’ions ne varient pas de manière significative par rapport au témoin. Ce qui indique que le sel ne provoque pas des dommages membranaires. L’augmentation de la teneur en glutathion réduit suggère que le maintien de l’intégrité membranaire serait dû à l’activation du système de défense antioxidatif

Mots Clés : Salinité Antioxydants Vigna unguiculata Plantes : Effets du sol

Portail National de Signalement des Thèses

Présentation

Page publiée le 20 novembre 2014, mise à jour le 21 septembre 2018