Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 1998 → Hydrogéologie des hautes plaines Sétifiennes et qualité chimiques des eaux souterraines

Université de Annaba (1998)

Hydrogéologie des hautes plaines Sétifiennes et qualité chimiques des eaux souterraines

Boudoukha, Abderrahmane

Titre : Hydrogéologie des hautes plaines Sétifiennes et qualité chimiques des eaux souterraines

Auteur : Boudoukha, Abderrahmane

Université de soutenance : Université de Annaba

Grade : Doctorat 1998

Résumé
Les hautes plaines Sétifiènne sont le siège d’un semble d’aquifères d’importtance inégale. L’aquifère suoperficiel se trouve dans les alluvions du Mio-Quaternaire mais l’évolution alarmante de la piézométrie témoigne du déstockage de cet aquifère. Ceci a provoqué une inversion de l’écoulement des eaux prés des Chotts et des Sebkhas ce qui a dégradé la qualité chimique de l’eau souterraine. Le deuxième asquifère se trouve dans les calcaires et les conglomérats lacustres du Villafranchien. L’étude hydrodynamique fait ressortir d’importantes réserves d’eau si l’on ne limite pas le nombre de forages, cet aquifère subira sans doute le même sort que l’aquifère superficiel. L’étude hydrochimique montre que l’eau de cet aquifère est de bonne qualité et convient aussi bien pour l’irrigation que pour l’alimentation en eau potable mais avec un faciés plutôt sodique. Le troisième et dernier aquifère se trouve dans les formations carbonatées du Crétacé.

Mots Clés : Géologie Aquifère Géophysique Formules empiriques Hydrologie Bilan d’eau Zone semi-aride Hydrogéologie Piézométrie Modèle Hydrochimie Normes de potabilité.

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 10 novembre 2014, mise à jour le 7 octobre 2018